Fonds FÉRIQUE: La formule gagnante pour les professionnels en génie

Contenu partenaire

Maude Dumas collaboration spéciale

Il y a plus de 40 ans, les Fonds FÉRIQUE étaient créés par et pour des ingénieurs. Ils sont aujourd’hui gérés par un organisme à but non lucratif – phénomène rare dans le domaine des placements et de la gestion de patrimoine – qui veille à la santé financière de ses clients.

Lorsque Fabienne Lacoste, présidente et chef de la direction de Gestion FÉRIQUE, s’est jointe à l’organisation il y a 15 ans avec le mandat d’en assurer la croissance, l’actif des Fonds FÉRIQUE se chiffrait à environ 1 milliard de dollars. Aujourd’hui, l’entreprise, qui compte 65 employés, veille à la santé financière de plus de 22 000 clients et gère des actifs de 3 milliards de dollars. Et elle continue de croître. Dans le domaine des finances, où l’objectif premier est en général axé sur le rendement et les profits, comment un OBNL arrive-t-il à tirer son épingle du jeu ? « À la base, comme toute société financière, l’organisation doit générer des rendements pour ses clients, répond Fabienne Lacoste. Mais comme nous n’avons pas à générer de profits pour des actionnaires, les bénéfices réalisés sont réinvestis au profit de la clientèle. Surtout, notre mission est de faire fructifier les avoirs des ingénieurs et des professionnels de l’ingénierie. En tant qu’OBNL, notre but premier est de faire vivre cette mission, ce qui nous amène à orienter nos efforts vers le long terme. »


Fabienne Lacoste, présidente et chef de la direction de Gestion FÉRIQUE

Du sur-mesure pour les professionnels du génie Lancés en 1974, les Fonds FÉRIQUE sont gérés depuis 1999 par Gestion FÉRIQUE, un OBNL à part entière. En 2006, l’organisation se dote d’une filiale, Services d’investissement FÉRIQUE, qui est le placeur principal des Fonds FÉRIQUE et qui joue un rôle-conseil auprès d’une clientèle composée d’ingénieurs et de diplômés en génie, de leurs familles et de leurs entreprises. Responsabilité très bien assumée, puisque Services d’investissement FÉRIQUE a mérité en 2019 le prix Excellence DALBAR pour la qualité de son service-conseil téléphonique, et ce, pour une troisième année consécutive. « Depuis les tout débuts, notre modèle d’affaires est très innovant, commente Fabienne Lacoste. Notre mission est ancrée dans le respect du client et notre modèle de gouvernance est particulier : nos porteurs de parts peuvent être membres, ils peuvent élire les administrateurs du CA et ils peuvent même présenter leur candidature. Ils participent ainsi activement au maintien de notre mission. » Cette structure administrative, qui est à l’écoute de ses clients, offre l’avantage d’une communication ouverte, sous le signe de la transparence. Et comme les bénéfices réalisés sont réinvestis au profit de la clientèle, la structure de frais et la plateforme de services sont très compétitives.

Stabilité et performance Gestion FÉRIQUE préconise des niveaux de risque raisonnables tout en visant des rendements supérieurs aux médianes de l’industrie. « Un OBNL comme le nôtre peut être très performant, explique Louis Lizotte, chef, solutions d’investissement. Comme tous les gestionnaires financiers, nous avons des défis à relever et des objectifs à atteindre. Notre travail consiste à confier des mandats à des gestionnaires de portefeuilles renommés et à les encadrer étroitement, tout en portant une attention particulière à la gestion du risque. » Parmi ceux-ci, citons notamment Franklin Templeton, Addenda Capital, Baker Gilmore, River Road, Lazard, CIBC, Lincluden et Wellington Management. Autre particularité soulevée par Louis Lizotte : la longévité des Fonds FÉRIQUE, comme en témoigne le Portefeuille FÉRIQUE Équilibré, lancé en 1980. D’après la firme Morningstar, sur près de 700 fonds équilibrés disponibles à l’heure actuelle au Canada, seuls deux autres fonds existent depuis 35 ans ou plus. « Au-delà du fait que les marchés sont généralement en hausse depuis dix ans, nous évitons de sauter sur les tendances du moment et nous maintenons toujours notre philosophie de placement à long terme. Notre objectif est de créer des fonds qui répondent aux besoins des investisseurs en respectant leur profil de risque. »


Louis Lizotte, chef, solutions d’investissement

L’investissement responsable : une priorité Gestion FÉRIQUE est l’une des toutes premières sociétés financières au Québec qui a fait de l’IR une priorité. C’est pour faire suite à l’initiative de l’ingénieure Anne-Sophie Tétreault, qui a évoqué lors d’une assemblée annuelle l’engagement que prennent les membres de son ordre à tenir compte des conséquences de leurs travaux sur la santé, la vie et l’environnement, que l’organisation a élaboré en 2006 une politique d’investissement responsable régissant l’exercice des droits de vote par procuration. « Nous voulons encourager les meilleures pratiques à travers nos choix, et même pousser des entreprises à adopter de bons comportements, explique Louis Lizotte. Nous exigeons que les gestionnaires de portefeuilles auxquels nous confions des mandats prennent en considération les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans le choix de leurs titres. Comme le marché le confirme, les entreprises qui n’ont pas de bonnes pratiques en termes de responsabilité sociale en subissent les conséquences. Dans un contexte d’investissement à long terme, l’IR représente pour nous un incontournable dans la gestion du risque. » D’après Fabienne Lacoste, les horizons de placement à long terme exigent que l’on porte un regard différent sur l’avenir. « Nous devons regarder plus loin dans le temps pour évaluer l’impact des pratiques de chaque organisation, notamment sur l’environnement et la question climatique. Les entreprises non traditionnelles qui ont une mission sociale – je pense à Patagonia, à Danone – ont de plus en plus de succès. Notre success story démontre qu’on peut être une entreprise performante, en pleine croissance, qui prône des valeurs durables. Notre société a tout à gagner avec ce genre d’approche. »

Un mot sur les REER La date limite pour cotiser à son REER pour l’année 2019 arrive à grands pas. Fabienne Lacoste nous rappelle qu’il est préférable de faire l’effort d’investir régulièrement, en fonction de ses moyens, par exemple avec des prélèvements à la source sur la paie dans le cas d’un REER collectif, plutôt que de cotiser à la dernière minute. « C’est tellement plus simple et plus efficace ! » À retenir pour l’année prochaine !

Les ingénieurs témoignent

Marcel Vézina, ancien membre du CA de Gestion FÉRIQUE
« Dans un marché où les fluctuations sont fréquentes, il est important de pouvoir faire pleinement confiance à une stratégie équilibrée à long terme, comme celle que nous propose FÉRIQUE. De plus, en tant que membre d’un OBNL, on se sent plus près de la direction et on peut mieux influencer son orientation pour satisfaire ses besoins en tant qu’investisseur. J’ai ainsi pu m’impliquer dans divers comités et dans le processus d’élection des administrateurs. Enfin, je suis fier que FÉRIQUE ait été l’une des premières organisations au Québec à adhérer aux principes d’investissement durable. Dans un contexte mondial, la seule notion de profit n’est plus acceptable. »

Denis Turcotte, chef de projets
« Avec un OBNL, la relation de confiance est plus facile à établir, car le mode de rémunération des services est clair. Le service-conseil privilégie les intérêts du client et n’entre pas en conflit avec ceux d’un employeur qui doit faire des profits. Mon conseiller m’a fourni l’information pertinente pour optimiser mes décisions financières en fonction de mes priorités, et j’ai perçu une excellente écoute de mes besoins et de ceux de ma conjointe. Après cette expérience positive, mes fils et mes parents ont pu profiter du même soutien. J’ai aussi opté pour un REER chez FÉRIQUE parce que les ratios de frais de gestion sont peu élevés et parce que les rendements sont intéressants et compétitifs. »

Hélène Taillon, gestionnaire d’entreprise
« Chez Gestion FÉRIQUE, les ratios de frais de gestion sont bas et les bénéfices sont réinvestis au profit des clients. On a d’ailleurs pu constater une augmentation des services au cours des dernières années. J’apprécie le fait que FÉRIQUE nous offre la possibilité de répartir les placements dans différentes régions du monde pour profiter de leurs forces. Tous les types de comptes qui me sont nécessaires sont offerts, donc nul besoin de répartir les avoirs dans plusieurs institutions. Quant à l’investissement responsable, qui est mis de l’avant chez FÉRIQUE, c’est pour moi une priorité non négociable, voire urgente. »


FÉRIQUE est un modèle d’affaires unique qui regroupe deux organismes à but non lucratif dont l’objectif est de contribuer à la santé financière des ingénieurs et diplômés en génie, de leur famille et de leurs entreprises. Gestion FÉRIQUE gère les Fonds FÉRIQUE, une gamme de fonds communs de placement. Créés en 1974, les Fonds FÉRIQUE représentent un actif net de 3,0 milliards de dollars au 31 décembre 2019. Services d’investissement FÉRIQUE, courtier en épargne collective et cabinet de planification financière, offre aux clients des Fonds FÉRIQUE tous les types de comptes nécessaires à une saine planification financière et des services-conseils personnalisés.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur FÉRIQUE