Salon des métiers d’art du Québec: un vent de renouveau

Contenu partenaire

Avec son approche locale, éthique et durable, le Salon des métiers d’art du Québec est plus actuel que jamais. Il se réinvente avec une programmation culturelle axée sur l’échange et le partage d’expériences, et il accueille une toute nouvelle génération d’artisans-exposants.

Pas de doute, ça bouge au Salon des métiers d’art du Québec. Son nouveau directeur général, Julien Silvestre, est en poste depuis… six semaines ! « Nous avons amorcé une phase de transition et de renouvellement, qui culminera avec le déménagement du Salon au Palais des congrès de Montréal en 2020. Mais, comme les visiteurs pourront le constater, l’édition 2019 témoigne déjà d’une évolution significative. C’est une étape très stimulante, qui donne un bon aperçu de ce qui est à venir. »

L’événement annuel, qui en est à sa 64e édition, a toujours été axé sur l’aspect shopping. Il l’est toujours – avec plus de 300 artisans –, mais l’expérience kiosque est complétée par une toute nouvelle programmation à saveur culturelle. « Pour faire rayonner plus largement les métiers d’art, nous avons créé des espaces et des événements misant sur les rencontres et les découvertes, poursuit Julien Silvestre. Entre autres, les artisans pourront se raconter à travers nos nouveaux Workshops ainsi que dans des conférences. Des écoles-ateliers en métiers d’art seront présentes pour faire découvrir leurs formations au grand public et nous mettrons en scène un grand débat interactif sur la question numérique. Le dénominateur commun ? L’interaction humaine, entre créateurs et visiteurs. »

Envie d’en savoir plus ? Quelques initiatives qui valent le détour.

Les Workshops : rendez-vous avec la créativité Le Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ) organise, pour la première fois cette année, huit rencontres créatives où les artisans parlent de leur démarche artistique et lèvent le voile sur les secrets de leur savoir-faire. Ces ateliers gratuits, qui se veulent un lieu de discussion, sont ouverts à tous, qu’ils soient passionnés ou néophytes.

Le SMAQathon : un lab créatif pour échanger Comment les métiers d’art peuvent-il tirer parti du virage numérique? Le CMAQ lance le débat en grande première avec un atelier de création mettant en scène de petits comités de quatre à six personnes issues du milieu culturel québécois. En mode collaboratif, chaque groupe présente ses pistes de solutions au public, qui pourra voter pour son argumentaire favori.

Visites VIP sur l’art du slow living En accord avec les valeurs du Salon, le mouvement slow célèbre l’art de vivre dans le présent, en prenant le temps de savourer chaque moment. Ces visites, guidées tantôt par le porte-parole Christian Bégin, tantôt par le designer Jean-Claude Poitras, deux ardents défenseurs de cette philosophie de vie, démontrent comment les artisans du Salon s’inscrivent dans cette tendance en misant sur le savoir-faire, la qualité et l’authenticité, à contre-courant de la productivité à tout prix.

Deux espaces signés Jean-Claude Poitras À l’espace Arts de la table, le designer multidisciplinaire se prête à un exercice inspirant qui ancre les réalisations des artisans dans la réalité du quotidien. Il habille une zone cuisine – le cœur de nos maisons – d’objets exclusivement affiliés aux métiers d’art : linge de table, céramique, verre (et plus !) en jouant avec les textures, les couleurs, les contrastes. À l’espace Relève, Jean-Claude Poitras joue encore une fois le rôle de curateur, cette fois-ci en en faisant rayonner le travail des artisans de demain, formés dans différentes écoles des métiers d’art.

Beaucoup de nouveautés attendent donc les visiteurs à l’édition 2019 du Salon des métiers d’art du Québec, qui se déroule du 6 au 22 décembre, à la Place Bonaventure. À noter : il y aura un roulement d’exposants entre la première et la deuxième semaine de l’événement. Information sur la programmation : metiersdart.ca.

Par ici la relève ! Julien Silvestre nous fait découvrir trois marques montantes, posées entre tradition et modernité:

Partoem

« La créatrice Madeleine Beaulieu est arrivée à renouveler l’art ancestral de la maroquinerie d’une manière remarquable avec Partoem. Elle travaille le cuir de façon tout à fait unique, avec des pliages sans colle rappelant l’origami, et elle utilise très peu de quincaillerie, qu’elle fabrique d’ailleurs elle-même. Ses sacs et ses accessoires se démarquent de tout ce qui se fait ailleurs. »

Atelier HotelMotel

« HotelMotel, un atelier en plein essor, crée des accessoires de cuir très tendance, dont la fabrication se fait entièrement à la main, dans le respect du mouvement slow fashion. Les designers Niki Jessup et Corinne Bourget, qui travaillent côte à côte dans leur studio du Mile-End, démontrent qu’on peut produire des sneakers de très grande qualité à l’échelle locale, ce qui peut paraître étonnant. On s’attend plutôt à ce que ce genre de produit soit fabriqué par une grande compagnie ! »

Asha

« Artiste du verre, Ashley Ouimet produit des pièces de très grande qualité, mais qui demeurent toujours très accessibles. Elle met le verre au service de matières naturelles en créant des bijoux renfermant des végétaux, des vivariums pour les plantes, ainsi que des assiettes et des récipients destinés à la gastronomie. Dans cet esprit, notre porte-parole Christian Bégin a demandé au chef Baptiste Peupion, du Fairmont Le Reine Elizabeth, de créer un plat inédit pour mettre ses pièces uniques en valeur. Cette association de deux formes d’art, qui allie beauté gustative et beauté visuelle, est fondée sur les mêmes valeurs : le savoir-faire et la production locale, car le chef s’approvisionne chez des fournisseurs d’ici. »
La création culinaire de Baptiste Peupion peut être dégustée du 6 au 22 décembre au Marché des saveurs.


C’est au Salon des métiers d’art du Québec que se réunissent les plus grands artisans de chez nous! Présenté chaque année en décembre, le Salon est un événement incontournable pour dénicher des œuvres uniques et reconnues métiers d’art. C’est une occasion unique de rencontrer plus de 300 artisans-créateurs du Québec, de découvrir leurs nouvelles œuvres, de voir et de toucher le talent et la créativité de chez nous. C’est la rencontre entre l’artiste et son public. Préparez votre escapade grâce au Guide du visiteur, du plan du Salon et de toute autre information utile.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.