Balado | Le Haut-Karabakh, victime collatérale du conflit ukrainien

Balado du Devoir

Pendant que les caméras du monde entier restent braquées sur l’Ukraine, une autre région est touchée silencieusement par la guerre entre Moscou et Kiev. Le Haut-Karabakh, une république autonome enclavée, subit un important blocus mené par l’Azerbaïdjan. La paix sociale, sous la responsabilité des troupes russes, est fragilisée. Les 120 000 résidents de la région, majoritairement d’origine arménienne, sont au bord de la crise humanitaire. On fait le portrait d’un conflit complexe, qui entre dans une nouvelle phase.

Invité : Fabien Deglise, journaliste

Tous les épisodes de Décrocher la une sont accessibles ici. Pour plus de détails sur la façon d’écouter le balado, cliquez ici.

Équipe :
Meeker Guerrier, animateur
Fabien Deglise, journaliste
Xavier Kronström Richard, réalisateur
Félix Deschênes, recherchiste
Alexis Elina, composition musicale originale

 

Pour joindre l’équipe du balado : balado@ledevoir.com

Abonnez-vous :
Spotify : https://spoti.fi/3DDFG1M
Apple podcasts : https://apple.co/3qSbWXx
Google podcasts : https://bit.ly/3BvVbX0
Amazon Music : https://amzn.to/3LwZ6Y7


Une version antérieure de cet épisode avançait à tort que la majorité des Arméniens étaient de confession catholique et attribuait à Nikol Pachinian le titre de président. La majorité des Arméniens sont plutôt de confession chrétienne, par le biais de l’Église apostolique arménienne, et Nikol Pachinian occupe plutôt la fonction de premier ministre.



À voir en vidéo