Balado | Le côté obscur de l’exploration lunaire

Balado du Devoir

La Lune continue de faire rêver. En 2023, des missions lunaires devraient être lancées par les États-Unis et la Russie, mais aussi par de plus petits acteurs de la scène spatiale, comme l’Inde et la Turquie. Et la Chine, elle, tentera de respecter son ambitieux calendrier. Comme précédemment, cet engouement renouvelé reste motivé plus souvent par des desseins géopolitiques que par des motifs scientifiques. Dans le nouvel échiquier de la conquête spatiale, comment éviter de sombrer dans le « Far Space » ?

Invité : Olivier Hernandez, directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan

Tous les épisodes de Décrocher la une sont accessibles ici. Pour plus de détails sur la façon d’écouter le balado, cliquez ici.

Équipe :
Philippe Papineau, animateur
Félix Deschênes, réalisateur et recherchiste
Xavier Kronström Richard, réalisateur
Alexis Elina, composition musicale originale

Pour joindre l’équipe du balado : balado@ledevoir.com

Abonnez-vous :
Spotify : https://spoti.fi/3DDFG1M
Apple podcasts : https://apple.co/3qSbWXx
Google podcasts : https://bit.ly/3BvVbX0
Amazon Music : https://amzn.to/3LwZ6Y7



À voir en vidéo