Démission de la présidente de la FFQ

La présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Mélanie Sarazin, a démissionné mercredi. « Mes valeurs comme personne et comme féministe ne se retrouvent plus dans les valeurs organisationnelles de la Fédération », a-t-elle écrit dans un communiqué diffusé en après-midi. « La FFQ reproduit et entretient des modèles et des façons de faire qui contribuent, à mon sens, à maintenir ce contre quoi je lutte quotidiennement et est contraire à qui je suis. » Les membres du conseil d’administration de la FFQ ont pris acte de la démission de la présidente et annoncé la tenue d’une rencontre d’urgence au cours de la semaine. Mélanie Sarazin était présidente de la FFQ depuis 2015. Elle avait succédé à Alexa Conradi. Diane Courchesne, membre du conseil d’administration représentant la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), reconnaît qu’il y a une crise à la FFQ, mais elle dit du même souffle que les administratrices ne comprennent pas trop ce qui ne va pas et ce que Mme Sarazin avait à reprocher, au juste, à l’organisation féministe. Le conseil d’administration doit se réunir jeudi soir et pourrait alors en apprendre davantage. sur la situation au sein de l’organisation.