Sorties week-end

Musique intérieure


Oublions le désastre météo de l’hiver, c’est à l’intérieur que ça se passe en fin de semaine. Pour une troisième année, le Taverne Tour habite pendant quelques jours les bars, les tavernes et les petites salles de spectacle du Plateau Mont-Royal avec des concerts bien consistants de rock, de folk, d’électro et de pop, auxquels on assistera sans doute bien cordés. We Are Wolves, Teke Teke, Clément Jacques et Paupière sont notamment au programme — et il n’en coûtera parfois rien, parfois 10 ou 15 $.

Jusqu’à samedi. 

 

Sport en verbe


À une semaine du début des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, la dynamique équipe de la série de stand-up Confabulation a choisi le thème « Good Sport/Bad Sport » pour une soirée spéciale. Autrement dit, les conteurs invités devront raconter les « courageuses victoires, gracieuses défaites et déconvenues embarrassantes » qu’ils ont pu connaître dans leur vie, avec naturellement une bonne variété d’anecdotes et de coups de théâtre. Il va y avoir du sport — et de l’ambiance, et de l’esprit d’équipe.

Samedi de 20 h à 22 h au Centre Phi, 407 rue Saint-Pierre à Montréal. 15 $. En anglais.

 

Mesdames les chefs


On vous le dit d’avance : pour lancer la semaine d’événements culinaires « Women With Knives » présentée au Centre Phi, la chef slovène primée Ana Roš donnera une soirée-conférence lundi prochain ayant pour thème l’égalité des genres dans le monde gastronomique. La chef québécoise Colombe St-Pierre et la sociologue américaine Deborah A. Harris l’accompagneront pour creuser l’aspect social de l’industrie, pour l’heure dominée par les hommes. Ce n’est pas donné, mais le billet inclut la discussion et un cocktail dînatoire subséquent.

Le lundi 5 février de 18 h à 21 h au 407, rue Saint-Pierre à Montréal. En anglais. 92 $ ou 105 $ (adultes), 73 $ ou 86 $ (étudiants et aînés).

 

Féminisme royal


Alors que bat son plein le Carnaval de Québec, la Revengeance des duchesses — qui rejette la tradition en menant sa propre compétition entre femmes modernes et allumées — inaugure un festival féministe. Ça commence ce samedi avec une soirée de « poésie royale » menée par le collectif Ramen, qui fera micro ouvert (de 20 h à 23 h à la Korrigane, 380, rue Dorchester). Et il y aura aussi une causerie sur la place de la femme dans la société inspirée d’extraits de trois livres, dont le Dictionnaire critique du sexisme linguistique (le jeudi 15 février de 19 h à 21 h 30 à la librairie Saint-Jean-Baptiste, 565, rue Saint-Jean).

Jusqu’au 15 février à Québec. Contribution volontaire.