Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

     
    Sur les traces de l'austérité


    Un photoreportage d'Alexis Aubin, Adrienne Surprenant et Valérian Mazataud
    et un texte de Raphaëlle Corbeille et Anabel Cossette Civitela

    Dans plusieurs secteurs sociaux, les compressions auront des impacts
    réels que trois photographes ont choisi de documenter.


    lire le texte Les effets néfastes des coupes  
     




    Jean-Félix, 24 ans, consommait des opiacés, un peu, depuis quelques années.
    En 2013, au décès de sa mère, il plonge pour de bon. Il se met à voler. (Photo: Alexis Aubin Hans Luca)






    Au Centre Caroline Roy à Saint-Ludger, les jours passent au rythme des activités
    thérapeutiques, des besognes quotidiennes et du travail sur soi. (Photo: Alexis Aubin Hans Luca)






    Au Québec, 80 % des 7300 places disponibles en centre de thérapie sont occupées par
    des patients bénéficiant de l’aide sociale. (Photo: Alexis Aubin Hans Luca)






    Élisabeth Tardy et Gabriel Magloire sont les parents du petit Christophe,
    né grâce à la procréation assistée, un autre programme disparu. (Photo: Adrienne Surprenant Hans Luca)






    Après un an d'essais infructueux, le couple apprend que Gabriel souffre d'oligoasthénospermie,
    un problème qui affecte la mobilité des spermatozoïdes. (Photo: Adrienne Surprenant Hans Luca)






    Aujourd'hui enceinte de son deuxième enfant, toujours grâce au programme, Élisabeth
    estime que le couple aurait dû investir 10 000 $ pour fonder une famille. (Photo: Adrienne Surprenant Hans Luca)






    Le programme AccèsLogis, de la Société d'habitation du Québec, finance la création de logements sociaux
    qui est, lui aussi, passé sous le rouleau compresseur. (Photo: Valérian Mazataud Hans Luca)






    À Montréal-Nord, l'organisme Un rayon de soleil offre du logement abordable aux jeunes mères
    monoparentales âgées de moins de 30 ans. (Photo: Valérian Mazataud Hans Luca)






    Toute la force du programme AccèsLogis est de permettre d’offrir des services et des logements
    adaptés à des personnes ayant des besoins particuliers. (Photo: Valérian Mazataud Hans Luca)





     

    La seule condition pour être admise au Rayon de soleil est de reprendre
    le chemin de l'école. (Photo: Valérian Mazataud Hans Luca)