Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Tennis

    Des demi-finales féminines entièrement américaines au US Open

    7 septembre 2017 |Agence France-Presse | Tennis
    Madison Keys a eu raison de l’Estonienne Kaia Kanepi mercredi soir.
    Photo: Kathy Willens Associated Press Madison Keys a eu raison de l’Estonienne Kaia Kanepi mercredi soir.

    New York — L’Américaine Madison Keys a dominé mercredi l’Estonienne Kaia Kanepi, 418e mondiale passée par les qualifications, 6-3, 6-3, et empoché le dernier billet pour des demi-finales de l’US Open 100 % américaine, une première depuis 1981.

     

    Keys, 16e mondiale, sera opposée jeudi à sa compatriote CoCo Vandeweghe (no 22) qui avait éliminé plus tôt la no 1 mondiale Karolina Pliskova 7-6 (7/4), 6-3. L’autre demi-finale opposera deux autres Américaines, Venus Williams (no 9) et Sloane Stephens (no 83).

     

    C’est la première fois depuis 1985 que des demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem opposeront quatre Américaines et la première fois depuis 1981 que cela se produira à l’US Open.

     

    Plus tôt en journée, Pliskova n’a pas réussi à se tirer d’affaire face à Coco Vandeweghe. « Je n’ai pas joué mon meilleur tennis durant ce tournoi, aller en quart avec ce niveau, ce n’est pas si mal », a-t-elle analysé après sa défaite 7-6 (7/4), 6-3.

     

    La Tchèque va donc abandonner la première place au classement mondial à Garbine Muguruza. Pliskova, qui avait succédé à l’Allemande Angelique Kerber sur le trône de no 1 mondiale après Wimbledon, a avoué qu’elle s’était « mis trop de pression ».

     

    « Mais ne plus être no 1 mondiale ne va pas changer ma vie, je ne l’ai été que pendant huit semaines », a asséné la Tchèque.

     

    La nouvelle reine du tennis féminin a quitté New York depuis quelques jours déjà : Muguruza, no 3 mondiale en début de tournoi, a en effet été éliminée dès les 8e de finale par la Tchèque Petra Kvitova 7-5 (7/6), 6-3.

     

    Elle a réagi sur les réseaux sociaux à son accession à la place de no 1 mondiale qui sera officielle lundi en la présentant comme « un rêve devenu réalité ».

     

    Nadal donne une leçon à Rublev

     

    De son côté, Nadal a donné une leçon à Rublev, passé complètement à côté de son premier quart de finale en Grand Chelem à 19 ans.

     

    Le no 1 mondial n’a eu besoin que d’une heure et 37 minutes pour s’imposer 6-1, 6-2, 6-2 et décrocher son billet pour sa 26e demi-finale en Grand Chelem, sa première à New York depuis son titre en 2013. « J’ai fait un très bon match, à l’image du précédent, c’est vrai aussi qu’Andrey a commis beaucoup plus d’erreurs qu’en temps normal », a constaté l’Espagnol.

     

    Il lui fallait patienter pour connaître le nom de son adversaire en demi-finale, soit Roger Federer, no 3 mondial, soit Juan Martin del Potro (no 28), qui s’affrontaient en soirée mercredi.

     

    Depuis le tirage au sort, tous les amateurs de tennis attendent un nouveau duel entre Nadal et Federer, deux des meilleurs joueurs de l’histoire, d’autant plus royal que la place de no 1 mondial sera en jeu et qu’ils ne se sont jamais affrontés à New York.

     

    « J’espère que je serai prêt quel que soit l’adversaire, mais c’est vrai que c’est étrange qu’il n’y ait jamais eu de match entre Roger et moi ici », a souligné Nadal. « C’est dommage, si cela arrive cette année, que cela ne soit pas en finale, il faudra réessayer dès l’année prochaine », a-t-il souri.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.