Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Coupe Rogers: Alexander Zverev défait Denis Shapovalov et passe en finale

    12 août 2017 |Michel Lamarche - La Presse canadienne | Tennis
    L'Allemand Alexander Zverev
    Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne L'Allemand Alexander Zverev

    La magnifique aventure du Canadien Denis Shapovalov au tournoi de la Coupe Rogers a pris fin samedi soir.
     

    Face à un autre superbe espoir du tennis masculin, Shapovalov s’est incliné devant l’Allemand Alexander Zverev, qui a signé une victoire en deux manches de 6-4, 7-5 dans la deuxième demi-finale de la journée, au Stade Uniprix.

     

    Zverev l’a emporté en 1 h 42, aux termes d’un 12e jeu captivant lors duquel l’Allemand a d’abord laissé filer deux balles de match avant de devoir sauver trois balles de bris.

     

    Le match s’est terminé sur un coup hors limites du Canadien, qui a commis 43 erreurs directes contre seulement 12 coups gagnants.

     

    Après sa défaite, dans un geste démontrant que le jeune homme a de la classe, Shapovalov s’est emparé du micro et s’est adressé aux spectateurs, en français, pour les remercier de leur soutien.

     

    Dimanche, à 16 h, Zverev croisera le fer avec le Suisse Roger Federer et tentera de remporter un cinquième titre en 2017, et un deuxième d’affilée après son triomphe à Washington dimanche dernier. Ce sera le quatrième affrontement entre Zverev et Federer et ce dernier domine 2-1. Il s’agira de leur premier duel sur surface dure.

     

    Solides au service

     

    Les deux jeunes loups ont commencé avec aplomb, protégeant jalousement leur service pendant sept des huit premiers jeux de la manche initiale. La seule exception est venue au quatrième jeu alors que Shapovalov a laissé filer six balles de jeu avant de créer l’égalité 2-2.

     

    Le Canadien a été le premier à flancher, au neuvième jeu. L’Allemand s’est donné la première balle de bris de l’affrontement grâce à un superbe revers en croisé qui est tombé près de la ligne. Shapovalov a ensuite commis sa première double faute du match, permettant à Zverev de prendre l’avantage, 5-4.

     

    À son service, Zverev n’a ensuite accordé qu’un seul point et mis fin à la manche, en 45 minutes, grâce à un coup droit qui est tombé sur la ligne et qui a fait l’objet d’une contestation vidéo de la part de Shapovalov, sans succès.

     

    Du coup, c’était la quatrième fois en cinq matchs depuis le début du tournoi que le Canadien laissait filer la première manche. En soi, Shapovalov n’avait sans doute aucune raison de s’énerver, lui qui avait renversé Rafael Nadal dans des circonstances semblables, 48 heures plus tôt.

     

    Mais Shapovalov a fort mal amorcé le deuxième set en donnant deux balles de bris à son rival. Et comme lors du neuvième jeu du set précédent, l’Allemand n’a même pas eu besoin de s’élancer pour prendre l’avance, la deuxième double faute de Shapovalov dans le match faisant le travail pour lui.

     

    Mais alors qu’il semblait en plein contrôle, Zverev a perdu sa belle assurance dès le jeu suivant. Trois erreurs directes, dont la dernière avec un score de 30-40, ont permis de redonner vie à Shapovalov et, en même temps, au public.

     

    Ce dernier a ensuite raté une chance en or de se placer en position pour gagner le deuxième set. Soudainement erratique, Zverev a commis deux doubles fautes d’affilée et une erreur directe, procurant au Canadien trois chances de bris au huitième jeu. L’Allemand les a toutes sauvées avant d’effectuer deux services que Shapovalov n’a pu retourner, ce qui ramenait le score à 4-4.

     

    Shapovalov a ensuite commis deux doubles fautes au 11e jeu, et Zverev a inscrit l’important bris de service qu’il a réussi à consolider, mais de peine et misère.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.