Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Après son exclusion du Mondial, l’Italie doit entreprendre un virage jeunesse

    15 novembre 2017 | Andrew Dampf - Associated Press à Rome | Soccer
    Les joueurs italiens manifestent leur déception à la fin du match de qualification contre la Suède, le 13 novembre, au stade San Siro à Milan.
    Photo: Miguel Medina Agence France-Presse Les joueurs italiens manifestent leur déception à la fin du match de qualification contre la Suède, le 13 novembre, au stade San Siro à Milan.

    Dehors la vieille garde ! L’équipe nationale italienne de football a besoin d’une sérieuse injection de jeunes talents à la suite de sa première exclusion de la phase finale de la Coupe du monde en 60 ans.

     

    Le gardien Gianluigi Buffon, le défenseur Andrea Barzagli ainsi que le milieu de terrain Daniele De Rossi — les trois joueurs vainqueurs de la Coupe du monde 2006 qui font toujours partie de la sélection — ont annoncé leur retraite internationale à la suite du revers de 1-0 subi aux pieds de la Suède en match éliminatoire.

     

    Le vétéran défenseur Giorgio Chiellini songe également à la retraite. « On doit tous prendre un pas de recul afin de repartir sur de nouvelles bases, a déclaré Chiellini. Le football italien vient d’atteindre le fond du baril. Nous devons profiter de ce moment pour effectuer une refonte de l’équipe. »

     

    Le sélectionneur, Gian Piero Ventura, est assuré de perdre son poste. Plusieurs exigent aussi que le président de la fédération nationale, Carlo Tavecchio, démissionne.

    Le football italien vient d’atteindre le fond du baril. Nous devons profiter de ce moment pour effectuer une refonte de l’équipe.
    Giorgio Chiellini, défenseur
     

    Dehors la vieille garde ! L’équipe nationale italienne de football a besoin d’une sérieuse injection de jeunes talents à la suite de sa première exclusion de la phase finale de la Coupe du monde en 60 ans.

     

    Le gardien Gianluigi Buffon, le défenseur Andrea Barzagli ainsi que le milieu de terrain Daniele De Rossi — les trois joueurs vainqueurs de la Coupe du monde 2006 qui font toujours partie de la sélection — ont annoncé leur retraite internationale à la suite du revers de 1-0 au total des buts subis aux pieds de la Suède en match éliminatoire.

     

    Le vétéran défenseur Giorgio Chiellini songe également à la retraite.

     

    « On doit tous prendre un pas de recul afin de repartir sur de nouvelles bases, a déclaré Chiellini. Le football italien vient d’atteindre le fond du baril. Nous devons profiter de ce moment pour effectuer une refonte de l’équipe. »

     

    Le sélectionneur, Gian Piero Ventura, est assuré de perdre son poste. Plusieurs exigent aussi que le président de la fédération nationale, Carlo Tavecchio, démissionne. Qui donc doit rester au sein de la Squadra azurra ?

     

    La réponse la plus simple à cette question se trouve devant le filet, où le jeune partant de 18 ans de l’AC Milan, Gianluigi Donnarumma, devrait remplacer Buffon.

     

    À la défense, Leonardo Bonucci pourrait être le dernier membre du trio « BBC » — complété par Barzagli et Chiellini — retenu. Les jeunes Daniele Rugani, Alessio Romagnoli et Mattia Caldara seront sérieusement considérés.

     

    Il y a de l’espoir au milieu du terrain également. Même si Marco Verratti n’a toujours pas offert une bonne performance en remplacement d’Andrea Pirlo, on s’attendra à beaucoup du joueur du Paris Saint-Germain au cours des prochaines années.

     

    On peut également penser au joueur d’origine brésilienne Jorginho, qui a joué ses premières minutes dans le match retour contre la Suède et démontré qu’il peut être une option fiable. Roberto Gagliardini, le milieu très physique de 23 ans de l’Inter Milan, devrait aussi obtenir plus de temps de jeu.

     

    À l’avant, les talentueux ailiers Lorenzo Insigne et Stephan El Shaarawy approchent de leur zénith, tandis qu’au centre, Ciro Immobile et Andrea Belotti ne sont qu’à la mi-vingtaine. À 27 ans, Mario Balotelli, souvent exclu de la formation, pourrait encore contribuer, surtout s’il gagne en maturité.

     

    Les autres joueurs à surveiller sont l’attaquant de la Fiorentina Federico Chiesa, 20 ans, et celui de Sassualo, Domenico Berardi, qui est âgé de 23 ans. L’arrière droit de 23 ans de l’AC Milan Andrea Conti, tout comme le milieu de 21 ans de l’AS Roma Lorenzo Pellegrini, pourrait aussi percer la formation.

     

    Une grande question demeure : qui va remplacer Ventura ? On s’attend à ce que Ventura démissionne ou soit congédié. Même si son contrat a récemment été prolongé jusqu’en 2020, l’entente contenait une clause d’annulation en cas de qualification ratée.

     

    Carlo Ancelotti, congédié par le Bayern Munich en septembre, est mentionné comme remplaçant potentiel. Celui qui a dirigé la Juventus de Turin et l’AC Milan avant de s’exiler à Chelsea, au Paris Saint-Germain, au Real Madrid et au Bayern, a l’expérience en grands clubs que Ventura n’avait pas. Reste à voir si Ancelotti est intéressé par l’équipe nationale ou s’il préfère travailler en club.

     

    Les autres options sont de placer quelqu’un de façon intérimaire afin d’attirer Antonio Conte, qui a admis s’ennuyer de l’Italie depuis qu’il est à Chelsea. Ou peut-être l’entraîneur de la Juventus, Massimiliano Allegri, ou du Zénith Saint-Pétersbourg, Roberto Mancini, une fois leur saison terminée.

     

    Quant à Tavecchio, son statut a été remis en doute par le président du Comité olympique italien, Giovanni Malago, qui supervise tous les sports au pays.

     

    « Je lui ai demandé quelles étaient ses intentions. Il m’a dit qu’il devait se réunir avec la fédération [mercredi], a dit Malago mardi. Si j’étais lui, je démissionnerais. »













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.