Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Les Predators prennent les devants contre les Ducks

    17 mai 2017 |La Presse canadienne | Hockey
    Les Predators sont pratiquement invincibles à domicile.
    Photo: Mark Humphrey Associated Press Les Predators sont pratiquement invincibles à domicile.

    Nashville — Roman Josi a trouvé le fond du filet lors d’une supériorité numérique avec 2:43 à écouler à la troisième période, et les Predators de Nashville ont arraché une victoire de 2-1 aux Ducks d’Anaheim, mardi soir, lors du troisième match de la finale de l’association Ouest.

     

    Ce gain, un dixième consécutif pour les Predators en matchs éliminatoires au Bridgestone Arena, une séquence qui remonte à l’an dernier, leur permet de prendre les devants 2-1 dans la série. Le quatrième match sera présenté jeudi soir à Nashville.

     

    Le but de Josi, son cinquième depuis le début des séries, est venu couronner une remontée des hommes de Peter Laviolette. Il a aussi fait oublier les deux buts qui leur ont été refusés, le tout dans un intervalle de seulement huit secondes, plus tôt en troisième période.

     

    Quelque trois minutes après le but égalisateur de Filip Forsberg (6e), à 3:54 de l’engagement, Colton Sissons et Ryan Johansen ont tous deux pensé avoir déjoué John Gibson pour aussitôt réaliser que les deux buts avaient été annulés par les arbitres, chaque fois pour obstruction à l’endroit du gardien des Ducks.

     

    Mais les Predators ont finalement obtenu ce deuxième but, pendant que Chris Wagner était assis au cachot pour bâton élevé à 16:05.

     

    Tout a commencé avec un tir de Mattias Ekholm de la ligne bleue, qui a frappé le dos de son coéquipier Viktor Arvidsson. La rondelle a abouti dans le cercle de mise en jeu à la gauche de Gibson, qui ignorait où celle-ci se trouvait. Josi a laissé sa position à la pointe droite et a eu le temps de décocher un tir des poignets dans l’ouverture laissée par le gardien des Ducks, qui n’a pas réussi à se déplacer à sa gauche.

     

    Il s’agissait du premier but des Predators en supériorité numérique depuis le début de la série.

     

    Le seul but des Ducks a été l’oeuvre de Corey Perry, son 3e, lors d’un avantage numérique tard en deuxième période.

     

    Gibson a fait face à 40 tirs, exactement le double qu’a reçu son rival Pekka Rinne.

     

    Les Ducks avaient pourtant connu un bon début de match, et menaient même au chapitre des tirs au but, 8-4 après un peu moins de 11 minutes de jouées en première période. Les Predators ont cependant largement dominé le reste de la période, obtenant treize tirs contre un seul pour les Ducks.

     

    Cette suprématie s’est maintenue en deuxième période alors que les visiteurs ont dû attendre jusqu’à la 12e minute de jeu pour tester Rinne.

     

    Les Ducks n’ont obtenu que trois autres tirs en direction du filet des Predators pendant la période médiane, tous pendant une punition à Cody McLeod pour avoir été l’instigateur. Le troisième a trouvé le fond du filet quand Perry a déjoué Rinne d’un angle fermé. Débordé vers le coin droit, Perry a décoché un tir des poignets qui a donné sur la jambière droite de Rinne avant de glisser derrière la ligne rouge.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.