Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Bormio: Paris offre le combiné alpin à Pinturault

    L’Italien a enjambé une porte en fin de parcours de slalom

    30 décembre 2017 | Andrew Dampf - Associated Press à Bormio | Actualités sportives
    Alexis Pinturault n’occupait pourtant que le 19e rang après la descente, mais il a été le plus rapide au slalom pour récolter une 21e victoire sur le circuit de la Coupe du monde.
    Photo: Marco Trovati Associated Press Alexis Pinturault n’occupait pourtant que le 19e rang après la descente, mais il a été le plus rapide au slalom pour récolter une 21e victoire sur le circuit de la Coupe du monde.

    Le Français Alexis Pinturault a hérité d’une autre victoire en combiné alpin à la Coupe du monde de Bormio quand le meneur à l’issue de la première manche, l’Italien Dominik Paris, a enjambé une porte à la fin de son slalom.

     

    Son temps combiné de deux minutes, 41,13 secondes lui a permis d’inscrire une septième victoire en combiné alpin par une marge de 42 centièmes sur l’Italien Peter Fill, pour qui il s’agit d’un premier podium cette saison. Le Norvégien Kjetil Jansrud a terminé 45 centièmes derrière pour la troisième place. Meneur au classement général, Marcel Hirscher, champion du monde 2015 de la discipline, n’a pas participé à l’épreuve.

     

    Le Canadien Broderick Thompson a offert une solide performance en prenant la huitième place, à 1,22 seconde du vainqueur. « J’ai skié avec confiance dans les deux manches et j’ai effectué de bons virages, a dit Thompson. Ça a donné un très bon résultat. »

     

    Remontée

     

    Pinturault n’occupait pourtant que le 19e rang après la descente — à 1,65 seconde de Paris —, mais il a été le plus rapide au slalom pour récolter une 21e victoire sur le circuit de la Coupe du monde. Il a d’ailleurs gagné quatre des cinq derniers et six des neuf derniers combinés alpins en Coupe du monde.

     

    « Il est bien meilleur que les gens le croient en descente, a commenté Jansrud. Comme il est extrêmement talentueux en slalom, ça donne une dangereuse combinaison. C’est l’homme à battre. »

     

    Paris était en bonne position pour ajouter à sa victoire en descente de la veille, alors qu’il détenait une avance de 46 centièmes sur Pinturault au dernier passage intermédiaire du slalom. L’Italien a toutefois perdu contrôle avec environ 10 portes à contourner.

     

    L’épreuve est souvent considérée la plus difficile en ski alpin, puisqu’elle demande des habiletés complètement différentes pour franchir les deux manches. Cette course l’a bien démontré, la piste Stelvio étant particulièrement demandante pour la descente, tandis que le slalom, disputé en soirée, n’a pas laissé de marge de manoeuvre pour les spécialistes de la discipline.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.