Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Coupe du monde de ski féminin: un retour gagnant pour Hütter

    L’Autrichienne Cornelia Hütter a surpris les favorites.
    Photo: Don Emmert Agence France-Presse L’Autrichienne Cornelia Hütter a surpris les favorites.

    Lake Louise — L’Autrichienne Cornelia Hütter a fait sensation vendredi à Lake Louise en remportant la première des deux descentes de Coupe du monde de ski alpin programmées dans la station canadienne, onze mois après une grave blessure à un genou.

     

    Pour son retour sur le circuit mondial, Hütter, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou droit à l’entraînement en janvier dernier, a surpris les favorites.

     

    Elle a signé à 25 ans sa deuxième victoire en Coupe du monde avec un chrono de 1 min 48 s 53devant la Liechstensteinoise Tina Weirather, deuxième à 9/100e, et l’Américaine Mikaela Shiffrin, troisième à 30/100e.

     

    « C’est incroyable, difficile à expliquer même, je me sentais en confiance au portillon de départ, mais je ne savais pas où je me situais par rapport aux filles les plus rapides dans la discipline », a-t-elle expliqué.

     

    « Je suis supercontente. Gagner est toujours spécial, mais je suis tout de même surprise », a-t-elle concédé.

     

    Si Weirather, vice-championne du monde 2017 et no 1 mondiale sortante en super-G, a ses habitudes sur les podiums de Coupe du monde, la 3e place est revenue à une autre invitée-surprise.

     

    Shiffrin, reine incontestée du slalom et lauréate du classement général de la Coupe du monde l’hiver dernier, est en effet montée sur un podium dans une épreuve de vitesse pour la première fois de sa carrière, alors qu’elle disputait seulement sa troisième descente à ce niveau.

     

    « Je pensais que je pouvais viser une place dans le top 10, voire dans le top 5, mais penser au podium dans une descente, cela pouvait sembler très présomptueux », a expliqué la triple championne du monde et championne olympique 2014 de slalom.

     

    « J’étais contente de mon “run”, mais j’ai eu de la chance avec les conditions météo », a-t-elle fait remarquer.

     

    La nouvelle star du ski américain s’est élancée avec le dossard no 10 quand les chutes de neige était encore très légères.

     

    La neige a redoublé et la visibilité est devenue plus réduite, mais la météo n’est en rien responsable de la chute spectaculaire et de la grosse frayeur de la grande favorite, l’Américaine Lindsey Vonn.

     

    Partie avec le dossard no 17, la reine des épreuves de vitesse était en tête avant d’aborder la dernière courbe et se dirigeait vers une 19e victoire à Lake Louise, la 15e en descente, quand elle a perdu le contrôle de son ski intérieur.

     

    Partie à la faute, Vonn a été stoppée par des filets de protection, où elle set restée de longues minutes, faisant craindre le pire alors qu’elle collectionne depuis quatre saisons les blessures.

     

    La championne olympique 2010 de descente a fini par se relever et a pu regagner l’aire d’arrivée sur ses skis, mais a gardé le silence à l’issue de sa course.

     

    « Cela fait mal, mais c’est le ski de compétition, je vais voir demain. Mais à moins d’un événement majeur, je serai au départ [samedi], rien ne peut me freiner », a-t-elle écrit sur Twitter.

     

    Vonn, qui a remporté 77 victoires en Coupe du monde, à neuf longueurs du record du Suédois Ingemar Stenmark (86), peut se racheter dès samedi avec une deuxième descente, avant un super-G dimanche.

     

    Au classement général de la Coupe du monde, Shiffrin, 22 ans, a déjà pris le large après ce 48e podium de sa carrière, son quatrième de l’hiver : elle devance l’Allemande Viktoria Rebensburg de 129 points.

     

    Coupe du monde/Lake Louise — Descente : retour gagnant pour Hütter


    Coupe du monde/Beaver Creek — Super-G : première pour Kriechmayr Beaver Creek — L’Autrichien Vincent Kriechmayr a signé à 26 ans sa première victoire en Coupe du monde de ski alpin en s’adjugeant vendredi le super-G de Beaver Creek (Colorado). Parti avec le dossard no 3 sur la redoutable piste de la « Birds of Prey », l’une des plus difficiles du circuit, Kriechmayr a dû prendre son mal en patience pour savourer son premier succès sur le circuit mondial. Il a connu une première alerte quand son compatriote Hannes Reichelt, vainqueur à trois reprises à Beaver Creek, a menacé ses chronos intermédiaires, avant de terminer à 33/100e de son temps de référence (1 min 09 s 71). C’est surtout des Norvégiens que venait le plus grand danger, mais de retour d’une longue pause forcée pour une énième opération d’un genou, Aksel Lund Svindal n’a pas été aidé par une luminosité changeante et a fait une grosse faute à mi-parcours qui l’a éloigné du podium et l’a relégué en 6e position. L’autre « attacking Viking », toujours très à l’aise à Beaver Creek, Kjetil Jansrud, n’a jamais menacé les différentes chronos intermédiaires de Kriechmayr, mais a fini fort pour échouer à 23/100e du vainqueur du jour. « Je savais que j’avais réussi un “run” propre, mais avec mon “petit” dossard, je ne me suis pas emballé, il a fallu attendre le passage de Kjetil [Jansrud]. Je suis très fier d’avoir battu les Norvégiens », a explqué Kriechmayr, dont le meilleur résultat était jusque-là une 2e place en super-G. Le Français Adrien Théaux, très en vue lors des entraînements (1er mercredi, 5e jeudi), a terminé au pied du podium (4e), trois semaines après la mort de son coéquipier David Poisson à l’entraînement au Canada. Un autre Français, Alexis Pinturault, a pris la 5e place, à 53/100e du vainqueur du jour. « On essaye de continuer et de mettre de côté ce qui s’est passé. C’est difficile, on y pense au départ, car il y a un drapeau français avec des fleurs […] on skie maintenant pour David », avait expliqué le no 1 français avant la course. Jansrud, qui a remporté le premier super-G de l’hiver le week-end dernier à Lake Louise (Canada), a consolidé sa première place au classement général de la Coupe du monde avec 225 points, loin devant Kriechmayr (158 pts) et Svindal (145 pts). L’étape de Beaver Creek se poursuit samedi avec une descente et se conclut dimanche avec un slalom géant.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.