Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Felipe Massa pourrait se joindre à la Formule E la saison prochaine

    11 novembre 2017 |Mauricio Savarese - Agence France-Presse | Actualités sportives
    Le pilote de Formule 1 Felipe Massa
    Photo: Miguel Schincariol Agence France-Presse Le pilote de Formule 1 Felipe Massa

    La Formule E aimerait augmenter sa popularité — ainsi que sa crédibilité —, et elle pourrait obtenir un coup de pouce du vétéran pilote de Formule 1 Felipe Massa.

     

    Massa, le coéquipier du Québécois Lance Stroll chez Williams, quittera la F1 après la dernière course du calendrier, dans deux semaines à Abou Dabi. Il n’a toujours rien confirmé, mais le Brésilien semble désireux de se joindre à la série faisant la promotion des voitures électriques.

     

    Historiquement, les Brésiliens ont dominé la FE, mais la série semble très peu suivie par les habitants de ce pays sud-américain. Nelson Piquet fils a gagné le premier titre en 2014, et Lucas Di Grassi a triomphé la saison dernière à l’issue d’une course palpitante dans les rues de Montréal.

     

    Tout ça pourrait bientôt changer.

     

    Massa est un pilote fort populaire au Brésil. Il a gagné onze courses en F1 avec Ferrari et s’est approché à un seul point d’obtenir le championnat des pilotes en 2008, s’inclinant finalement devant Lewis Hamilton.

     

    « Quand j’ai triomphé cette saison, pas un seul quotidien local ne m’a appelé, a confié Di Grassi à l’Associated Press. Maintenant que Massa songe à se joindre [à la FE] et qu’une course sera présentée au Brésil, l’intérêt augmente. De plus en plus de pilotes brésiliens considèrent la FE comme étant une véritable option, et la voie d’avenir. »

     

    Le Prix du Brésil serait présenté en mars, sur un circuit urbain, à environ 50 km au nord du légendaire circuit d’Interlagos, où se déroulera le Grand Prix de F1 du Brésil ce week-end.

     

    La F1 connaît des ennuis au Brésil. Le pays ne comptera sur aucun pilote dans la série l’an prochain pour la première fois depuis 1969. L’avenir de la course automobile au Brésil est plus incertain que jamais, d’autant plus que les cotes d’écoute à la télévision sont en chute libre depuis quelques années.

     

    Massa n’a toujours pas annoncé sa décision de se joindre ou non à la FE, mais a admis jeudi qu’il aimerait y participer.

     

    Piquet fils a expliqué que l’appui financier aux pilotes brésiliens en F1 avait disparu, notamment à cause de la crise financière dans laquelle se retrouve le pays. Ce qui signifie que la FE devient une option attrayante.

     

    « Plusieurs pilotes [brésiliens] luttent pour les places disponibles, a mentionné Piquet fils. Les pilotes ne s’en cachent pas ; ils veulent atteindre la FE. Quand j’ai entendu parler de la FE, je me suis dit que c’était un concept intéressant et que la technologie préconisée était la voie d’avenir. Je savais que je voulais m’impliquer, et j’ai travaillé vraiment fort pour m’y rendre. »

     

    Mais peu importe la décision que prendra Massa d’ici les prochains mois, Di Grassi est certain que l’avenir de la course automobile n’est pas la F1.

     

    « Je suis certain que d’ici 10 à 20 ans, la Formule 1 et la Formule E devront fusionner, a évoqué Di Grassi. Le sport automobile se retrouvera en pleine crise d’ici quelques années. Il ne disparaîtra pas, même après l’apparition des voitures autonomes. Mais le processus est déjà enclenché. »













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.