Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Formule 1

    Hamilton s’impose en Grande-Bretagne

    17 juillet 2017 | Rob Harris - Associated Press à Silverstone | Actualités sportives
    Le pilote britannique Lewis Hamilton célèbre son quatrième triomphe d'affilée.
    Photo: Ben Stansall Agence France-Presse Le pilote britannique Lewis Hamilton célèbre son quatrième triomphe d'affilée.

    Le Britannique Lewis Hamilton a réduit l’avance de Sebastian Vettel au championnat des pilotes à un seul point, dimanche, après avoir remporté le Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne pour la cinquième fois de sa carrière, pendant que son plus sérieux rival au titre glissait au classement de la course à la suite d’une crevaison vers la toute fin de l’épreuve.

     

    « En général, nous avons été sans reproches », a déclaré le pilote Mercedes, après avoir fraternisé avec ses admirateurs au circuit de Silverstone.

     

    Hamilton est devenu le troisième pilote dans l’histoire de la Formule 1 à signer cinq triomphes en Grande-Bretagne, après l’Écossais Jim Clark, entre 1962 et 1967, et le Français Alain Prost, entre 1983 et 1993.

     

    Avec ce quatrième triomphe d’affilée, Hamilton a également répété l’exploit de Clark, de 1962 à 1965.

     

    La performance du Britannique a été si dominante qu’il dit avoir été capable de suivre des moments de la course, qu’il a menée du premier au dernier tour, sur les écrans géants autour de la piste.

     

    « De toute évidence, le pendule a balancé au cours du week-end, a noté Hamilton. Ces luttes serrées ne peuvent être que profitables pour la Formule 1 et pour les amateurs. »

     

    Vettel distancé

     

    Au moment d’aborder l’avant-dernier tour, Vettel détenait le troisième rang, mais le quadruple champion du monde a dû se contenter de la septième place après que le pneu gauche avant de sa Ferrari s’est désintégré.

     

    Il en fut de même de son avance de 20 points sur Hamilton alors que se tiendra la 11e de 20 courses au calendrier, le week-end prochain sur le circuit de Hungaroring, en banlieue de Budapest, la capitale de la Hongrie.

     

    Au moins, l’Allemand est parvenu à réintégrer les puits et à revenir à temps sur le circuit pour amasser de précieux points au classement.

     

    « Ça aurait pu être mieux, c’est certain, mais un désastre ? Je ne pense pas, a déclaré Vettel. Je ne crois pas que quelqu’un en particulier mérite un blâme. Avec du recul, c’est facile de le faire, mais à ce moment particulier, tout [les pneus] allait bien. »

     

    Plus remarquable encore, les problèmes de pneus de Vettel sont survenus immédiatement après ceux de son coéquipier Kimi Räikkönen. Le Finlandais a réussi à sauver sa place sur le podium alors que seul Valtteri Bottas, le coéquipier de Hamilton chez Mercedes, est parvenu à le doubler.

     

    « Remarquable course par Valtteri, a lancé Hamilton sur la radio d’équipe. Besogne fantastique, tout le week-end. »

     

    Les Red Bull de Max Verstappen et de Daniel Ricciardo ont terminé quatrième et cinquième.

     

    Pour Hamilton, la victoire, après deux étapes sans podium, est venue confirmer le bien-fondé de sa décision de se payer des vacances de deux jours en Grèce après le Grand Prix d’Autriche la semaine dernière. Cette trêve avait ennuyé des amateurs de course à Londres, qui avaient hué le Britannique, seul pilote à un événement promotionnel tenu en milieu de semaine.

     

    « Il n’y a aucune raison de mettre en doute ma façon de me préparer, a réagi Hamilton. Mes performances n’ont pas leur pareil. »

     

    Un laborieux week-end pour Stroll

     

    Après trois courses consécutives où il avait réussi à récolter des points, incluant son premier podium au Grand Prix d’Azerbaïdjan, le Québécois Lance Stroll, sur Williams, a dû se contenter de la 16e position.

     

    Prenant le départ de la 15e case, Stroll avait réussi à gagner trois échelons dès le premier tour, mais un arrêt aux puits hâtif, dès le 23e tour, lors duquel il est passé des pneus tendres aux super-tendres, n’a pas apporté les résultats escomptés.

     

    Son coéquipier Felipe Massa a terminé en dixième place.

     

    « Ça n’a pas été une bonne course pour nous, a analysé le Québécois de 18 ans. Nous avons pourtant connu un bon départ en montant jusqu’à la 12e place, mais nous avons connu des problèmes avec la voiture. Je pense que c’est arrivé pendant le neuvième tour, mais je ne sais pas trop ce qui s’est passé. On s’est arrêté deux fois en pensant qu’il s’agissait d’un problème de pneus. Plus la course avançait, pire c’était », a expliqué Stroll dans les minutes suivant la fin de l’épreuve.

      












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.