Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Formule 1

    Hamilton remporte le Grand Prix d’Espagne

    15 mai 2017 | Joseph Wilson - Associated Press à Montemelo (Espagne) | Actualités sportives
    Le pilote britannique de l’écurie Mercedes Lewis Hamilton
    Photo: Tom Gandolfini Agence France-Presse Le pilote britannique de l’écurie Mercedes Lewis Hamilton

    Sebastian Vettel a livré une belle bataille contre Lewis Hamilton, mais c’est le pilote Mercedes qui a remporté le Grand Prix de Formule 1 d’Espagne, dimanche.

     

    Vettel a surpris Hamilton, le détenteur de la position de tête, au premier virage, mais le Britannique a dépassé le pilote Ferrari alors qu’il restait un peu plus de 20 tours. La stratégie d’arrêts aux puits de Mercedes a donc rapporté, car Hamilton était chaussé de gommes plus fraîches que Vettel, ce qui lui a permis d’être plus rapide en piste.

     

    « C’était l’une de mes batailles les plus vives des dernières années. C’est comme ça que le sport doit être, c’est la raison pour laquelle je suis pilote — afin de lutter avec lui [Vettel] pour le championnat, a déclaré Hamilton. Je dois vraiment féliciter et remercier mon équipe. Elle a fait du bon boulot pour la stratégie et les arrêts aux puits. »

     


    Deuxième victoire

     

    Il s’agissait de la deuxième victoire de Hamilton en cinq courses cette saison et, en vertu de ce résultat, l’avance de Vettel en tête du championnat des pilotes est passée de 13 à six points.

     

    Le triple champion du monde a savouré sa 55e victoire en carrière en F1, et sa 2e sur le circuit de Catalunya après celle de 2014.

     

    Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo a complété le podium. Il s’agissait de son meilleur résultat de la saison.

     

    Le coéquipier de Vettel, Kimi Raikkonen, et le vainqueur de l’épreuve l’an dernier, Max Verstappen, sont entrés en contact dans le premier virage, et ils ont été contraints à l’abandon.

     

    L’autre pilote Mercedes, Valtteri Bottas, a aussi dû se contenter d’un rôle de spectateur après que son moteur eut rendu l’âme à la mi-course.

     

    Vettel a connu un départ canon de la deuxième place sur la grille, et il a dépassé Hamilton dans le premier virage pendant que la course de son coéquipier prenait fin abruptement derrière.

     

    Partants des quatrième et cinquième positions, Raikkonen et Verstappen sont entrés en contact lorsqu’ils se sont retrouvés coincés dans le premier virage en compagnie de Bottas. Bottas a dérivé sur Raikkonen, qui a heurté Verstappen, et ceux-ci ont vu leur suspension se rompre sous la force de l’impact.

     

    « Lorsque j’ai été frappé, ma voiture a légèrement sauté et après ça, je ne la contrôlais plus », a expliqué Raikkonen.

     

    Avant que sa voiture ne rende l’âme, Bottas a aidé Hamilton en « retenant » pendant un certain temps Vettel. Ce dernier l’a finalement dépassé, mais entre-temps le Britannique était parvenu à rétrécir l’écart derrière la Ferrari.

     

    Les deux rivaux ont de nouveau dû en découdre après que Vettel fut sorti de la ligne des puits quelques pouces seulement devant Hamilton, à la suite de son deuxième arrêt. Ils ont lutté pendant les deux premiers virages, et Hamilton a même dû mettre deux roues hors piste afin d’éviter la collision avec l’Allemand. C’est à ce moment-là que la stratégie des arrêts aux puits est entrée en jeu.

     

    Vettel a utilisé deux trains de pneus rapides avant d’adopter les pneus à gommes intermédiaire, qui sont plus durables. De son côté, Hamilton a choisi les pneus à gomme intermédiaire après son premier arrêt aux puits, ce qui lui a permis de conclure la course avec ses plus rapides.

     

    « Si nous avions adopté la même stratégie de pneus qu’eux [Ferrari], la course n’aurait probablement pas été aussi excitante, a reconnu Hamilton. En fin de compte, j’ai pu contrôler la dégradation de mes pneus tendres. »

     

    Quelques instants après que Bottas se fut rangé en bordure de piste à la suite de son abandon, Hamilton s’est approché de Vettel grâce à ses gommes tendres. Il l’a finalement dépassé au 43e tour, et n’a plus jamais regardé derrière par la suite.

     

    « J’étais surpris d’être aussi près de lui après mon arrêt aux puits, a confié Vettel. Je me démenais pour demeurer en tête, mais dès que je me suis retrouvé seul, il m’a battu. »


    Stroll termine 16e Lance Stroll n’a jamais pu résoudre l’énigme que représentait le circuit de Catalunya, dimanche, et il a dû se contenter de la 16e place au Grand Prix de Formule 1 d’Espagne. Le Québécois a pris le dernier rang parmi les pilotes qui ont pu franchir le fil d’arrivée, mais il peut se consoler en se disant qu’il a complété une deuxième course de suite. Stroll avait fini 11e au Grand Prix de Russie, il y a deux semaines. « Ç’a été une fin de semaine difficile, a résumé Stroll, quelques minutes après la conclusion de l’épreuve. Je n’étais pas rapide et je ne me sentais pas confortable dans la voiture. » Néanmoins, le directeur de la haute performance chez Williams, Paddy Lowe, s’est dit satisfait des efforts déployés en piste par son protégé. « [Lance] a terminé la course sans incident, et il a été en mesure d’apprendre beaucoup de choses sur la gestion des pneus et de la course », a-t-il noté.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.