Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Cyclisme - Jose Maria Jimenez meurt d'une crise cardiaque

    Madrid — L'ancien cycliste Jose Maria Jimenez, vainqueur de neuf étapes au Tour d'Espagne, est mort à l'âge de 32 ans, ont annoncé hier des responsables du cyclisme espagnol.

    Jimenez est mort dans un hôpital psychiatrique de Madrid dans la nuit de samedi après une crise cardiaque, a indiqué un ancien porte-parole de l'équipe de Jimenez, iBanesto, qui a souhaité garder l'anonymat.

    Selon la presse espagnole, Jimenez souffrait de dépression, ce qui l'avait conduit à abandonner le cyclisme il y a deux ans.

    «C'était un grand cycliste, un grand sportif et un véritable ami, a déclaré le président de la Fédération espagnole de cyclisme, Manuel Perez, au cours d'un entretien téléphonique. Il avait quelque chose, il s'entendait avec tout le monde. Quand on m'a annoncé la nouvelle, je me suis pétrifié.»

    Né dans la province d'Avila le 6 février 1971 et surnommé «Chaba», Jimenez était devenu professionnel en 1993, engagé par l'équipe iBanesto.

    Solide grimpeur, de nombreux spécialistes avaient prédit qu'il marcherait sur les traces de son compatriote Miguel Indurain. Il a signé ses plus belles victoires en 1998, année où il a terminé troisième de la Vuelta après avoir remporté quatre étapes. A trois reprises, il a été sacré Roi de la Montagne dans le Tour d'Espagne.

    «Qui n'a jamais connu de crises? La vie est comme ça, faite de hauts et de bas», avait déclaré Jimenez au quotidien El Mundo au moment de son départ de l'équipe iBanesto.

    Cyclistes et supporters ont fait part de leur tristesse à l'annonce de la mort de Jimenez. «C'est une grand choc pour tout le monde, a déclaré le quintuple vainqueur du Tour de France Miguel Indurain sur les ondes de Marca Radio. Je savais qu'il avait des problèmes, mais il semblait qu'il allait mieux. Mais son corps a dit stop.»

    Une cérémonie funéraire devrait avoir lieu lundi dans sa ville natale, El Barraco, après l'autopsie de son corps.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel