Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?

    C'est du sport! - La vie en morose

    En temps normal, on serait porté à croire que la présentation chez soi des prestigieux Jeux olympiques induit l'effervescence, la fierté, le bonheur de vivre, bref, le petit quelque chose dans la région qui permet au contribuable moyen d'avoir le cœur léger en remplissant sa déclaration de revenus.

    Mais les temps, bien que formidables on s'entend là-dessus, ne sont pas normaux, et il suffit d'une balade virtuelle du côté du Royaume-Uni pour se convaincre qu'à quatre mois de l'ouverture des Jeux de Londres, l'enthousiasme ne fait pas l'unanimité là-bas. Des experts dans le domaine du mental collectif ont même été invités à diagnostiquer le mal, et ils ont souligné que les Britanniques sont prompts à voir le mauvais côté des choses, tout en notant que cela ne s'avère pas entièrement négatif: connaître ses limites, après tout, voilà qui est sain. Y a-t-il meilleur endroit dans l'univers connu que Montréal pour savoir qu'il existe des limites olympiques?

    Il y a les problèmes de billetterie. Les dépassements de coûts faramineux. Les bouchons de circulation monstres dans la ville déjà embouteillée. La crainte d'attentats terroristes. Une pénurie de vaccins contre l'anthrax. Des maladies répandues par l'afflux de visiteurs étrangers. Même une sécheresse est évoquée, de même que son opposé, de la pluie continuelle pendant la durée des Jeux. En somme, le spectre de ne pas être à la hauteur à la face de l'univers connu.

    Et certains prétendent qu'une bête mystérieuse sévit dans la rivière Lea à proximité du stade olympique, s'attaquant à des oies qui disparaissent sans laisser de traces visibles.

    Heureusement, comme en toute circonstance, on peut compter sur le bon vieil humour britannique pour alléger l'atmosphère. La maison de paris Ladbrokes, par exemple, propose de miser sur ce qui pourrait aller mal aux Jeux. Elle offre une cote de 66 contre 1 si vous voulez gager que la flamme arrivera en retard lors des cérémonies d'ouverture, le 27 juillet. Qu'un athlète ratera le début de son épreuve et prétextera qu'il a été retenu par la densité du trafic londonien est établi à 2 contre 1. Une panne d'électricité pendant la cérémonie? 25 contre 1. Si un commentateur de la BBC émet des propos déplacés pendant les compétitions et doit s'en excuser, le preneur aux livres vous remettra du 4 contre 1. Et si le village des athlètes vient à manquer de préservatifs, c'est 7 contre 2. (Voyez, le médecin-chef de la délégation britannique recommande de ne pas se serrer la main, mais il est possible de batifoler jusqu'aux petites heures et de se serrer bien d'autres choses.)

    Alors que quantité de Londoniens envisagent de quitter la ville afin d'éviter l'insupportable cohue, certains blâment les médias, encore et toujours eux, pour le climat morose entourant les JO. C'est notamment le cas de Richard Pound, le membre canadien bien connu du Comité international olympique, qui a déclaré: «Cela arrive quand vous avez quatre journaux quotidiens dans la même ville.»

    Est bonne, non?

    D'abord, je demeure relativement persuadé qu'il y a plus de quatre quotidiens à Londres.

    Ensuite, il est un peu tordu de faire d'un nombre de journaux la cause de la détérioration de la psyché générale en situation d'olympisme imminent. Rappelons-nous, pendant les Jeux d'été de 1976, Montréal comptait pas moins de sept quotidiens. Cela n'a pas empêché que tout se déroule sur les proverbiales roulettes. Le stade a été prêt à temps et l'exercice s'est autofinancé.

    Bon, O.K., ce n'est finalement pas un très bon exemple. La prochaine fois, nous verrons qu'effectivement, moins il y a de journaux, plus l'univers connu est heureux.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel