Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le Canada se bute aux Américains

    Les Canadiens devront disputer un match supplémentaire pour passer en quarts de finale

    Brian Rafalski, des États-Unis, célèbre l’un de ses deux buts marqués hier aux dépens de Martin Brodeur du Canada.
    Photo: Agence Reuters Bruce Bennett Brian Rafalski, des États-Unis, célèbre l’un de ses deux buts marqués hier aux dépens de Martin Brodeur du Canada.
    Vancouver — À eux le podium, à eux le hockey. Les athlètes américains sont gourmands depuis le début des XXIes Jeux olympiques d'hiver et ils ne laissent que des miettes aux autres nations. L'équipe américaine de hockey a tourné le fer dans la plaie, hier, en défaisant Équipe Canada 5-3 devant 16 700 spectateurs à la Place hockey du Canada.

    En l'emportant, les États-Unis passent directement aux quarts de finale du tournoi olympique à titre de meilleure équipe du groupe A. En perdant, le Canada s'est joliment compliqué la tâche puisqu'il devra remporter un match décisif, demain, afin d'atteindre les quarts de finale. Cette étape ne devrait pas être trop difficile à franchir, mais en raison de cela l'équipe croisera le fer contre des rivaux plus coriaces en quart de finale.

    Brian Rafalski, avec un doublé, Chris Drury, Jamie Langenbrunner et Ryan Kesler ont réussi les filets des Américains. Rafalski a de plus récolté une passe.

    Eric Staal, Dany Heatley et Sidney Crosby ont fourni la réplique.

    Les Canadiens ont mis à l'épreuve Ryan Miller à 45 reprises. «Nous envoyons 45 lancers sur le filet et les gardiens trouvent des façons de faire des arrêts, le dos au jeu, étendus de tout leur long sur la glace, etc. Éventuellement, ça finira par débloquer», a souligné Brodeur.

    «Ryan [Miller] est la principale raison pour laquelle nous avons gagné», a soutenu le joueur de centre Ryan Kesler.

    À l'autre bout, Brodeur a été confronté à 21 lancers.

    «C'était une soirée difficile, a admis Brodeur. Ils ont obtenu des buts sur des déviations. J'ai fait de bons arrêts qui auraient pu nous relancer par moments, mais nous n'avons pas saisi ces occasions. Après les deux échappées que j'ai stoppées vers la fin de la deuxième période, je croyais qu'on reviendrait plus fort. Mais on a écopé trois pénalités d'affilée, et ils ont marqué à la troisième occasion. Ce quatrième but a été très important.»

    Victoire des Russes

    Dans un autre match joué plus tôt hier, Evgeni Malkin a inscrit deux buts et la Russie a battu la République tchèque 4-2 dans un match entre deux vieux rivaux qui a été à la hauteur des attentes.

    Ce gain a permis à la Russie de se hisser au premier rang du classement du groupe B avec un total de sept points, un de plus que les Tchèques.

    Malkin, le joueur de centre étoile des Penguins de Pittsburgh, a réussi le premier but du match lors d'un avantage numérique. Il a ensuite marqué le but qui a assuré la victoire à la Russie, son troisième but en autant de matchs, à la troisième période. Ovechkin a obtenu deux passes.

    Viktor Kozlov et Pavel Datsyuk ont marqué les autres buts de la Russie.

    Tomas Plekanec et Milan Michalek ont été les marqueurs des Tchèques.

    Plus tard en soirée, la Finlande et la Suède se disputaient le premier rang du groupe C.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.