Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Ski alpin - Week-end parfait pour Lindsey Vonn

    Lindsay Vonn
    Photo: Agence Reuters Leonhard Foeger Lindsay Vonn
    Haus Im Ennstal, Autriche — L'Américaine Lindsey Vonn a signé une troisième victoire de suite à la Coupe du monde de ski alpin, hier, triomphant au super-G pour devenir la première skieuse à connaître un week-end parfait depuis 1997, et la première athlète de son pays, homme ou femme, à remporter trois courses d'affilée.

    Vonn a dévalé la piste Krummholz en 1 min 26 s 69, devançant la Suédoise Anja Paerson par 53 centièmes de seconde.

    «C'est bon de savoir que je peux le faire, a dit Vonn. Il y avait un peu plus de pression parce que tout le monde voulait que je réussisse, et moi-même je le souhaitais, alors c'est bien de savoir que je peux bien skier, et ça me donne de plus en plus confiance à l'approche des Jeux de Vancouver.»

    Britt Janyk de North Vancouver a fini 16e en 1 min 28 s 83. Shona Rubens de Canmore en Alberta 30e, et Emily Brydon de Fernie (C.-B.) a terminé 36e.

    La dernière femme à l'emporter trois jours de suite avait été l'Allemande Katja Seizinger à Lake Louise, en 1997. L'Autrichienne Anna-Marie Proell et la Suissesse Marie-Thérèse Nadig avaient réussi l'exploit dans les années 1970.

    «La course a été fabuleuse, j'ai eu tellement de plaisir, a dit Vonn. La neige était parfaite et j'ai tout donné, tout simplement. Je ne me suis pas souciée tant que ça de la technique, j'ai seulement attaqué le tracé autant que je le pouvais.»

    Nadia Fanchini de l'Italie et Martina Schild de la Suisse se sont partagées la troisième place, à 85 secondes de Vonn — qui a augmenté son avance au classement général à 192 points devant l'Allemande Maria Riesch.

    «Je ne suis pas imbattable dans les épreuves de vitesse, a dit Vonn. Tout le monde peut faire la même ligne que moi. Je sais qu'il y a des filles qui sont aussi rapides que moi à l'entraînement. Mais ce qui compte, c'est que vous soyez aussi efficace pendant la course.»

    Riesch a fini 24e, à 2,65 secondes de Vonn, après être sortie du tracé dans la dernière section. Elle semblait se diriger vers un podium, mais a mal évalué un virage prononcé. «Je ne suis pas en crise, a dit Riesch, septième lors de la descente de samedi. Lindsey était tout simplement trop bonne ce week-end. Et je dois retenir les aspects positifs, le fait que j'étais très rapide avant de commettre cette erreur.»












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.