Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Soccer - Mauro Biello prend sa retraite

    Après 19 saisons chez les professionnels, le capitaine devient entraîneur adjoint de l'Impact

    20 novembre 2009 |Jean Dion | Actualités sportives
    Après 19 saisons chez les professionnels, le capitaine devient entraîneur adjoint de l'Impact.
    Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Après 19 saisons chez les professionnels, le capitaine devient entraîneur adjoint de l'Impact.
    Une page importante de l'histoire du soccer québécois vient d'être tournée. Après 19 saisons chez les professionnels, dont 16 sous les couleurs de l'Impact de Montréal, le capitaine du onze montréalais Mauro Biello a annoncé hier sa retraite. Mais il ne quitte pas l'équipe, puisqu'il a été nommé au poste d'adjoint de l'entraîneur-chef Marc Dos Santos et coordonnateur des écoles de soccer que l'Impact tient régulièrement.

    Visiblement ému, surtout lorsqu'est venu le temps de remercier ses parents, Biello, 37 ans, a raconté que les blessures qui l'ont affligé ces deux dernières saisons, et qui l'ont limité à huit départs en 2009, l'avaient contraint à élire d'accrocher ses crampons. «Je ne pouvais plus jouer avec constance. J'avais de plus en plus de difficulté à trouver mon rythme sur le terrain. J'ai songé toute l'année à la possibilité de me retirer. À la fin, j'ai conclu qu'il était temps de passer à autre chose. Je suis à l'aise avec ma décision, mais elle n'a pas été facile à prendre», a-t-il dit lors d'une rencontre de presse au stade Saputo.

    Ayant grandi dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, Biello a été repêché par le Supra de Montréal à l'âge de 18 ans. Il s'est joint à l'Impact à la naissance du club, en 1993, et n'a joué qu'une saison ailleurs que dans sa ville natale, pour les Raging Rhinos de Rochester en 1999, alors que l'Impact avait suspendu ses activités pour cause de problèmes financiers. Il était là pour les trois championnats de la première division de la ligue United (anciennement ligue A) remportés par l'Impact, en 1994, 2004 et 2009, dont les deux derniers à titre de capitaine, fonction qu'il exerçait depuis 2001. Il tire donc sa révérence en tant que champion.

    «J'ai eu l'honneur de quitter ce sport sur les épaules de mes coéquipiers», a-t-il dit, faisant allusion à ceux qui l'avaient porté en triomphe au terme de la victoire finale le mois dernier.

    En tant que champion, mais aussi en tant que meilleur pointeur de l'histoire de la USL, dont il a fait partie de la première équipe d'étoiles à cinq reprises, avec 90 buts et 73 mentions d'aide pour 253 points en 429 joutes en carrière.

    «Mon père m'a dit un jour que si tu crois en quelque chose et que tu travailles fort, de belles choses vont survenir. J'ai toujours suivi son conseil», a dit Biello, ajoutant qu'il avait eu, malgré ses récents revers de fortune et malgré le parcours parfois tumultueux de l'Impact au fil des ans, «une carrière de rêve».

    Le directeur technique de l'Impact et ancien coéquipier de Biello, Nick de Santis, a pour sa part tenu à souligner le caractère dont le jeune retraité faisait preuve. «Dans les matchs difficiles, il prenait les choses en main. Il était le genre de joueur qui fait la différence dans les rencontres.»

    Le président du club Joey Saputo, lui, a rappelé qu'en début de carrière, Biello s'était battu pour se faire une place au soleil. «Tous les jeunes joueurs de soccer devraient prendre Mauro comme exemple. Il est le visage de l'Impact», a-t-il déclaré.
    Après 19 saisons chez les professionnels, le capitaine devient entraîneur adjoint de l'Impact. Après 19 saisons chez les professionnels, le capitaine devient entraîneur adjoint de l'Impact












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.