Trois Canadiennes en finale de ski acrobatique

Audrey Robichaud a obtenu sa place en finale de l’épreuve des bosses jeudi soir au parc de neige de Bokwang. 
Photo: Kin Cheung Associated Press Audrey Robichaud a obtenu sa place en finale de l’épreuve des bosses jeudi soir au parc de neige de Bokwang. 

Les Jeux sont lancés pour le Canada. Justine Dufour-Lapointe, Audrey Robichaud et Andi Naude ont obtenu jeudi soir leur passage accéléré à l’épreuve finale des bosses à Pyeongchang.

 

La première ronde de qualifications au parc de neige de Bokwang a été fructueuse, notamment pour Naude, la meilleure des Canadiennes et 2e au classement général.

 

La championne en titre de l’épreuve, Justine Dufour-Lapointe, a quant à elle obtenu une note de 77,60. Sa soeur Chloé devra pour sa part passer par la seconde ronde de qualifications de dimanche pour les skieuses qui ne se sont pas taillé une place parmi le top 10.

 

Audrey Robichaud a décroché l’ultime place, la 10e, pour s’assurer un saut direct vers la dernière phase de cette compétition, dont la finale sera également diffusée dimanche matin au Québec. C’est la Française Perrine Laffont qui a dominé cette séance, âgée de 19 ans seulement.

 

Les compétitions avaient déjà commencé ce jeudi à Pyeongchang, avant même la cérémonie officielle d’ouverture, qui s’annonce hautement symbolique. Le spectacle s’intitule « Paix en mouvement » et se déroulera notamment en présence d’une délégation nord-coréenne.

 

Après plusieurs jours de grand froid, le thermomètre est remonté tout près du point de congélation vendredi.

 

Tous les espoirs étaient permis aussi pour les descentes masculines de cette première ronde de qualification, qui débutaient au moment d’écrire ces lignes.

 

Les yeux étaient notamment tournés vers le skieur Mikaël Kingsbury, qui a remporté l’argent aux Jeux de Sotchi et treize victoires consécutives entre février 2017 et janvier 2018. Le bosseur québécois Philippe Marquis participait aussi à cette première ronde, malgré une blessure au genou droit.

 

Curling

 

En curling mixte, John Morris et Kaitlyn Lawes ont lancé leur tournoi par une défaite de 9-6 face aux Norvégiens Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten. Les skips canadiens se sont toutefois repris en soirée, signant une victoire âprement disputée de 6-4 aux dépens des Américains Matt et Becca Hamilton. Ils se sont ensuite imposés contre les Chinois en curling double mixte.

 

L’épreuve fait ses débuts olympiques en Corée du Sud. Malgré la domination canadienne en curling, l’équipe Morris-Lawes n’est pas considérée comme favorite pour l’emporter. Même si les deux ont goûté à l’or olympique, ils avaient eu peu de contact avec le curling mixte avant de gagner les essais, en janvier.

 

Lawes a indiqué que Morris et elle avaient raté quelques lancers clés.« Si on peut transformer ces erreurs flagrantes en coups à moitié réussis, on connaîtra un peu plus de succès », a-t-elle indiqué.

 

Morris affirme quant à lui que les deux capitaines tentent toujours de s’acclimater à la glace sud-coréenne. « Je dois m’assurer de tempérer mes efforts, afin que mes lancers ratés ne soient pas totalement ratés », a précisé le curleur de 39 ans.

 

Ailleurs en montagne, le skieur alpin Manuel Osborne-Paradis a dominé la première séance d’entraînement en vue de la descente. L’athlète d’Invermere, en Colombie-Britannique, a franchi la distance en 1 minute 40,45 secondes. L’un des leaders de la délégation canadienne, Osborne-Paradis participe à ses quatrièmes Olympiques d’hiver.