Le droit à la confidentialité

L’affaire Maillé, qui met en cause la confidentialité des données recueillies par les chercheurs, a été débattue en cour mercredi à Victoriaville. Marie-Ève Maillé, une chercheuse universitaire, tente de faire annuler une ordonnance de la cour la sommant de fournir des données de recherche à l’entreprise Éoliennes de l’Érable. La chercheuse avait produit une étude sur l’acceptabilité sociale d’un projet éolien qui s’est trouvé au coeur d’une action collective contre l’entreprise dans le Centre-du-Québec.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 18 mai 2017 13 h 03

    En tant que chercheur

    Retraité de l'INRS, je suis mal à l'aise avec cette histoire. La science, les connaissances sont faites pour être partagées et propagées pour le bénéfice de tous. Sinon, comment prétendre que la société doit financer la recherche et l'enseignement dans l'intérêt commun?