Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Technologie - Téléphonie cellulaire: boutiques en ligne et nouveaux services au menu

    16 février 2009 |Bruno Guglielminetti | Science et technologie
    Le congrès de Barcelone sera particulièrement important pour le géant Nokia, qui lançait il y a quelques semaines, à Londres, un premier appareil à écran tactile.
    Photo: Agence France-Presse (photo) Le congrès de Barcelone sera particulièrement important pour le géant Nokia, qui lançait il y a quelques semaines, à Londres, un premier appareil à écran tactile.
    C'est dans le contexte morose d'une crise économique mondiale que Barcelone accueille aujourd'hui les participants du GSMA Mobile World Congress. Plus de 60 000 membres de l'industrie, analystes et journalistes convergeront pendant toute la semaine pour y découvrir l'avenir du téléphone cellulaire. Tout ce beau monde est là pour voir les nouveaux modèles, les nouveaux services, les nouvelles alliances stratégiques et prévoir les nouvelles tendances.

    Seul absent au rendez-vous, le fabricant Apple qui fait cavalier seul et qui ne participe pas à ce type de foire commerciale. Mais cette absence n'empêchera pas ses partenaires de vanter les mérites de l'appareil et, surtout, le succès de certaines initiatives, dont celui de la boutique de logiciels AppStore.

    Si Coco Chanel affirmait que la copie pouvait être vue comme le plus beau compliment fait à un créateur, Apple serait ravi d'apprendre que Microsoft et Nokia devraient profiter de l'événement pour annoncer leurs nouvelles boutiques de logiciels et services consacrées à leurs appareils respectifs. Deux initiatives qui s'ajoutent aux boutiques déjà annoncées par Samsung et Research in Motion.

    Dans le cas de Microsoft, cette annonce d'une nouvelle boutique de logiciels pour les appareils cellulaires qui fonctionnent avec l'environnement Windows Mobile vient s'ajouter à l'annonce des futures boutiques Microsoft en «brique et en mortier», confirmée la semaine dernière.

    En marge de ces nouveaux points de service qui seront annoncés et qui seront de nouvelles sources de revenus pour les fabricants d'appareils qui commencent à ressentir un ralentissement des ventes, il faudra surveiller les offres de service présentées par d'autres joueurs de l'industrie du contenu en ligne. Les passerelles entre le monde cellulaire et le Web étant toutes en place depuis quelque temps maintenant, qui seront les nouveaux joueurs d'Internet à vouloir investir dans leur présence mobile?

    Nouveautés attendues

    Et puis, il y a les nouveautés attendues. Le fabricant d'appareils de géolocalisation Garmin va profiter de l'événement pour promouvoir son partenariat avec Asus, le fabricant des ultraportables, pour présenter sa toute première série de téléphones cellulaires Nuvifone. Deux modèles seront au rendez-vous, le M20 avec son système d'exploitation Windows Mobile 6.1 Professional, et le G60 offert avec un environnement Linux. Dans les deux cas, on parle d'un appareil GPS monté sur un ordinateur de petite taille. Et Garmin mise sur sa réputation dans le domaine de la géolocalisation pour vraiment positionner ces appareils comme étant les meilleurs téléphones cellulaires GPS sur le marché.

    Deux autres joueurs de l'informatique seront à surveiller cette semaine, Dell et Acer. Dans le cas d'Acer, le fabricant taïwanais devrait présenter son premier cellulaire, et celui-ci ne devrait pas passer sous silence, car il devrait être le tout premier à offrir deux écrans, un de chaque côté de l'appareil. Quant à Dell, les rumeurs vont bon train depuis Davos pour que l'entreprise nous présente un téléphone cellulaire, dont les rumeurs évoquent la sortie depuis plus de deux ans.

    Dans le cas du géant Nokia, le premier fabricant de cellulaires dans le monde, cette édition sera très particulière. D'un côté, l'entreprise finlandaise vient de réagir à la baisse des ventes de 18 % en fin d'année 2008 en mettant au chômage 2500 employés et en annonçant le ralentissement de sa production. Et de l'autre côté, Nokia doit trouver une façon de prendre une meilleure place dans le marché des appareils haut de gamme, dit intelligents.

    Car, malgré le fait que tous s'entendent pour confirmer l'hésitation des consommateurs à investir dans l'acquisition d'un nouvel appareil, dans un contexte économique incertain, il n'en demeure pas moins que le secteur du cellulaire intelligent, lui, fonctionne encore bien. On trouve même des analystes qui prévoient une croissance de 10 % dans ce segment du marché en 2009. Le hic pour Nokia, c'est que les iPhone et BlackBerry prennent toute la place. Nokia doit donc refaire ses devoirs et revoir sa stratégie s'il veut profiter du moment.

    Migrer en temps réel

    Je termine sur une note d'espoir pour ceux qui vivent un peu partout sur la planète ou qui ne veulent pas être attachés à un fournisseur de service cellulaire. Le fabricant Samsung présentera cette semaine de nouveaux appareils qui utiliseront la technologie développée par Sandbridge Technologies qui permet de migrer en temps réel vers différents réseaux utilisant les différentes normes CDMA, GSM, WiMAX et LTE, sans jamais avoir à éteindre l'appareil. Pour une fois, c'est l'utilisateur qui pourra décider, pas l'appareil ou l'industrie.

    ***

    bguglielminetti@ledevoir.com

    Bruno Guglielminetti est réalisateur et chroniqueur nouvelles technologies à Radio-Canada. Il est également le rédacteur du Carnet techno

    (www.radio-canada.ca/techno).
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel