Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    SantéFlux RSS de la section Santé

      Le ras-le-bol des infirmières est tel qu’à Gatineau, elles avaient fait un «sit-in» spontané, en mars et avril derniers.

      Hausse des heures supplémentaires des infirmières à des périodes inhabituelles

      2 octobre 2017 | Lia Lévesque - La Presse canadienne | Santé
      Bien qu’il n’y ait techniquement plus de pénurie d’infirmières au Québec, les syndicats qui les représentent remarquent une hausse des heures supplémentaires à des périodes inhabituelles de l’année....
      Bien qu’il n’y ait techniquement plus de pénurie d’infirmières au Québec, les syndicats qui les...
      2 réactions | 6 votes
      La promotion des opioïdes par les géants de l’industrie et la pression exercée sur les médecins ont contribué au problème, estime le président-directeur général du Collège des médecins, Charles Bernard.

      Opioïdes: une crise à deux vitesses

      30 septembre 2017 | Annabelle Caillou , Améli Pineda | Santé
      Arrivée au Québec après avoir ravagé l’ouest du pays, la crise des opioïdes n’épargne personne. La présence du fentanyl dans les rues a augmenté, et en parallèle, la surconsommation d’opioïdes a explosé chez les patients atteints de douleurs chroniques.
      Arrivée au Québec après avoir ravagé l’ouest du pays, la crise des opioïdes n’épargne personne. La présence du fentanyl dans les rues a augmenté, et en parallèle, la surconsommation d’opioïdes a explosé chez les patients atteints de douleurs chroniques.
      0 réactions | 2 votes
      Les opioïdes ont calmé ses douleurs, mais Denise Vachon en est devenue dépendante.

      Opioïdes: le côté sombre de la pilule miracle

      30 septembre 2017 | Améli Pineda | Santé
      Après avoir passé sa vie à supporter les douleurs causées par sa polyarthrite, Denise a pratiquement remercié son médecin lorsqu’il lui a présenté le «médicament miracle» qui allait non seulement soulager ses souffrances, mais aussi freiner sa maladie: l’oxycodone. 
      Après avoir passé sa vie à supporter les douleurs causées par sa polyarthrite, Denise a pratiquement remercié son médecin lorsqu’il lui a présenté le «médicament miracle» qui allait non seulement soulager ses souffrances, mais aussi freiner sa maladie: l’oxycodone. 
      1 réaction | 25 votes
      Des gens sont sortis dans la rue, le 1er septembre dernier, pour rendre hommage aux victimes de surdoses d’opioïdes.

      Consommer le temps d’une soirée

      30 septembre 2017 | Améli Pineda | Santé
      Les opioïdes, pour Kate, ça aura été l’« expérience » d’une soirée d’été autour de quelques verres de vin. Avec une de ses meilleures amies, elle a consommé de « façon récréative » 300 grammes de...
      Les opioïdes, pour Kate, ça aura été l’« expérience » d’une soirée d’été autour de quelques verres...
      0 réactions | 0 votes
      Jean-Philippe est intervenant chez Dopamine, un organisme qui œuvre auprès des usagers de drogues dans Hochelaga-Maisonneuve.

      Dans la rue pour sauver des vies

      30 septembre 2017 | Améli Pineda | Santé
      Un itinérant couché à même le sol : Jean-Philippe Bergeron soupçonne une surdose. Heureusement, lorsqu’il s’approche, il se rend compte que l’homme ne fait que dormir. Depuis que la crise des opioïdes...
      Un itinérant couché à même le sol : Jean-Philippe Bergeron soupçonne une surdose. Heureusement,...
      0 réactions | 1 votes
      46,1 % des personnes interrogées considéreraient l’achat de muffins, brownies ou pâtisseries au cannabis à l’épicerie, si cela était légalisé.
      Sondage

      Les Canadiens sont confus quant au cannabis dans les aliments

      26 septembre 2017 09h46 | Lia Lévesque - La Presse canadienne | Santé
      Un sondage indique ainsi que près de la moitié se disent prêts à acheter des muffins au cannabis à l’épicerie, mais près des deux tiers ne sont pas prêts à utiliser du cannabis comme ingrédient pour cuisiner eux-mêmes à la maison.
      Un sondage indique ainsi que près de la moitié se disent prêts à acheter des muffins au cannabis à l’épicerie, mais près des deux tiers ne sont pas prêts à utiliser du cannabis comme ingrédient pour cuisiner eux-mêmes à la maison.
      1 réaction | 3 votes
      «La prétendue

      Le mythe des «bons sucres naturels» déboulonné

      25 septembre 2017 | Ève Beaudin - Agence Science-Presse | Santé
      Plusieurs mythes entourant les sucres dérangent Catherine Lefebvre. Au point que la nutritionniste a consacré un livre entier à ce sujet : Sucre — Vérités et conséquences. La journaliste Ève Beaudin, alias Détecteur de rumeurs, s’est entretenue avec cette spécialiste qui profite de l’occasion pour déboulonner un mythe qui a la vie dure, celui selon lequel les sucres « naturels » seraient meilleurs pour la santé que les sucres raffinés.
      Pour quelles raisons est-il important de rectifier ce mythe sur les sucres naturels ?   Dans les...
      2 réactions | 72 votes
      Sa passion pour la recherche en psychologie, Maxime Fortin la consacre au traitement du trouble de stress post-traumatique (TSPT).

      Essayer la psychologie, c’est l’adopter

      23 septembre 2017 | Jean-François Venne | Santé
      Le trouble de stress post-traumatique peut faire dérailler une vie, et les traitements ne sont pas efficaces pour tous. Doctorant en psychologie à l’Université du Québec à Montréal, Maxime Fortin propose une nouvelle approche pour mieux venir en aide aux patients.
      Maxime Fortin s’est fait prendre à son propre jeu. Il a voulu ajouter à sa formation de technique...
      0 réactions | 1 votes
    • CUSM: Peter Kruyt est nommé à la tête du CA

      19 septembre 2017 | La Presse canadienne | Santé
      Québec a procédé à 10 nouvelles nominations au conseil d’administration du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), après les démissions en bloc survenues en juillet. C’est Peter Kruyt,...
      Québec a procédé à 10 nouvelles nominations au conseil d’administration du Centre universitaire de...
      0 réactions | 0 votes
      La chimiothérapie s’avère le traitement le plus efficace pour lutter contre un cancer. Refuser un traitement médical ou tout simplement le retarder et préférer avoir recours aux médecines douces est un choix dangereux qui laisse la voie libre au développement du cancer.

      Difficile cohabitation entre chimiothérapie et médecine douce

      18 septembre 2017 | Isabelle Paré | Santé
      Vitamines, herbes naturelles, hyperthermie : les coulisses d’Internet abondent en thérapies présentées comme des substituts aux traitements médicaux traditionnels contre le cancer. De plus en plus de patients traités pour des cancers y auraient recours. Une nouvelle donne que doivent apprivoiser les médecins et qui exige plus de transparence de la part des patients.
      Le Dr Gerald Batist, oncologue à l’Hôpital général juif de Montréal, ne s’étonne même plus quand ses...
      1 réaction | 1 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.