Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Hausse des décès liés à l’aide médicale à mourir au Canada

    7 octobre 2017 | Mélanie Marquis - La Presse canadienne à Ottawa | Santé
    Le bilan national pourrait être revu à la hausse lorsque la Commission sur les soins de fin de vie du Québec fera le sien.
    Photo: iStock Le bilan national pourrait être revu à la hausse lorsque la Commission sur les soins de fin de vie du Québec fera le sien.

    Le nombre de patients qui se sont prévalus de l’aide médicale à mourir au Canada a bondi de près de 50 % au cours des derniers mois. Et selon des données fragmentaires, près du quart des personnes qui l’avaient réclamée sont décédées avant d’y avoir accès.

     

    Selon un bilan du gouvernement fédéral publié vendredi, 1179 Canadiens dont la mort naturelle était devenue prévisible ont obtenu légalement l’aide d’un médecin pour abréger leurs souffrances entre le 1er janvier et le 30 juin 2017. Il s’agit d’une augmentation de 46,8 % par rapport aux six premiers mois de l’entrée en vigueur de la législation fédérale — on avait alors recensé 803 cas entre le 17 juin et le 31 décembre 2016.

     

    Dans les faits, le nombre de cas pourrait être plus élevé. Il ne faut « pas considérer que les chiffres présentés ici représentent l’ensemble des cas d’aide à mourir au Québec », note-t-on dans le rapport.

     

    Le bilan national pourrait être revu à la hausse lorsque la Commission sur les soins de fin de vie du Québec fera le sien. On devrait avoir les données québécoises très bientôt.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.