Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Bravo au Collège des médecins

    19 mai 2017 | Ward O’Connor Montcerf-Lytton, le 17 mai 2017 | Santé

    Bravo au Collège des médecins du Québec qui se prononce contre l’élargissement de l’aide médicale à mourir aux personnes inaptes qui auraient demandé celle-ci au moyen de directives médicales anticipées. Le Collège affirme que les médecins ne sont pas des « tueurs à la carte » qui doivent remplir les commandes des proches qui souffrent de l’existence de la personne inapte, qui elle ne souffre pas, disent-ils. Les médecins ne veulent pas, non plus, être ceux qui auraient à décider qui serait tué et quand, et qui ne le serait pas. L’aide médicale à mourir a été jugée acceptable par le Collège pour les personnes mourantes qui en font la demande personnellement et consciemment. Mais la « pente glissante » décriée par les opposants à l’euthanasie ne fait que commencer.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.