Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Maraudage

    La CSN perd officiellement 25000 membres

    14 avril 2017 |Amélie Daoust-Boisvert | Santé
    Le président de la CSN, Jacques Létourneau
    Photo: Renaud Philippe Le Devoir Le président de la CSN, Jacques Létourneau

    Le dépouillement final des votes de la grande campagne de maraudage des syndicats du milieu de la santé confirme les grandes tendances qui se dessinaient déjà en début de semaine. La Confédération des syndicats nationaux (CSN) perdra près de 25 000 membres.

     

    L’Alliance du personnel professionnel et technique (APTS) et la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) font pour leur part le plein de près de 20 000 et 8000 membres respectivement.

     

    Le Conseil provincial des affaires sociales, affilié à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), a aussi surpassé les attentes en recrutant plus de 4500 nouveaux membres. Les dernières urnes à être ouvertes l’ont été à Montréal, jeudi, où un revirement a causé la surprise : ce syndicat a arraché l’accréditation des travailleurs de catégorie 4 du CISSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal, lui qui était très minoritaire avant le maraudage dans ce secteur géographique.

     

    La CSN demeure le syndicat le plus représenté dans le réseau, suivi de la FIQ et de l’APTS, qui, ensemble, pèsent désormais plus lourd que la grande centrale.

     

    Ces résultats devront être entérinés par le Tribunal du travail (TAT).

     

    En entrevue avec La Presse canadienne plus tôt cette semaine, le président de la CSN, Jacques Létourneau, a reconnu que son organisation était « sous le choc » et que, devant un manque à gagner estimé à 10 millions de dollars, des compressions seraient inévitables.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.