Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Québec élimine une clause de rémunération jugée discriminatoire

    Les femmes médecins en congé de maternité ne verront pas leur rémunération amputée

    21 octobre 2016 |Amélie Daoust-Boisvert | Santé
    La Dre Évelyne Bourdua-Roy, dont la réumération avait été amputée pendant le congé de maternité, s’est dite «très heureuse» de l’entente entre Québec et la Fédération des médecins omnipraticiens, qui corrige l’injustice.
    Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir La Dre Évelyne Bourdua-Roy, dont la réumération avait été amputée pendant le congé de maternité, s’est dite «très heureuse» de l’entente entre Québec et la Fédération des médecins omnipraticiens, qui corrige l’injustice.

    Québec s’est entendu avec les médecins de famille pour éliminer une clause de rémunération jugée sexiste et discriminatoire. Les femmes médecins qui prendront un congé de maternité dans leur première année de pratique ne verront pas leur rémunération amputée de 15 %.

     

    Le délai qui leur est imparti pour inscrire 500 patients sera allongé pour tenir compte de leur absence. L’injustice avait été dénoncée par la Dre Évelyne Bourdua-Roy, qui comptait porter plainte pour discrimination devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Cette dernière avait réalisé, en revenant de congé de maternité cet automne, que le compteur ne s’était pas arrêté pendant les six mois de son absence et qu’il lui restait, en pratique, quelques semaines pour arriver à la cible de 500 inscrits, elle qui pratiquait depuis octobre 2015.

     

    La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec a confirmé au Devoir s’être entendue avec Québec.

     

    Une exception a aussi été convenue pour les médecins qui s’absentent en raison d’une invalidité temporaire prolongée.

     

    « J’avais promis à la Dre Bourdua-Roy que ça allait être amené à la table de négociation et c’est ce que j’ai fait, les ajustements vont être faits », a indiqué le président de la FMOQ, le Dr Louis Godin, jeudi.

     

    « Je suis très heureuse que cette injustice soit éliminée », a réagi la Dre Bourdua-Roy, qui a été informée du dénouement par le Dr Godin lui-même, jeudi. Satisfaite du dénouement, elle renonce à porter plainte pour discrimination.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.