Le mal des piscines

Les gaz volatils produits par le chlore des piscines ont des effets néfastes sur les bronches.
Photo: Archives Le Devoir Les gaz volatils produits par le chlore des piscines ont des effets néfastes sur les bronches.

Un mal mystérieux affecte les aficionados des piscines publiques désinfectées à grands coups de chlore. En fait, beaucoup de gens ignorent qu’un gaz allergène présent dans l’eau chlorée de plusieurs piscines intérieures entraîne très souvent des problèmes d’asthme chez les nageurs assidus et, éventuellement, d’autres formes d’allergie.

 

Ce phénomène, appelé l’allergie du nageur, est attribuable à la chloramine, un gaz volatil produit quand la sueur des nageurs, l’urine ou tout autre liquide corporel entre en contact avec le chlore présent dans l’eau et est ensuite inhalé par les nageurs. « Le chlore des piscines favorise la respiration de chloramine dans les bronches. D’ailleurs, un grand nombre de bébés nageurs et de nageurs professionnels sont lourdement affectés par l’asthme », explique le Dr Pierrick Hordé, allergologue français et auteur de nombreux livres sur les allergies.

 

Plusieurs chercheurs intrigués par ce phénomène ont constaté que le nombre d’heures passées dans les piscines publiques par les enfants est lié à une plus forte prévalence de l’asthme et même de certaines allergies.

 

Le quart des nageurs professionnels souffrent d’asthme et les « bébés nageurs », quatre fois plus affectés par des bronchiolites, risquent aussi trois à quatre fois plus d’être allergiques aux acariens. Selon le Dr Hordé, un nageur peut produire de 100 millilitres à un litre de sueur en deux heures dans une piscine chlorée et, du coup, contribue à la production d’une bonne quantité de chloramine.

 

Pour lui, il presse de resserrer les seuils acceptables de chloramine dans les piscines — très variables et surtout peu surveillés — et de favoriser la filtration à l’ozone ou au sel.

 

Comment connaître la teneur en chloramine d’une piscine ? La forte odeur associée au chlore découle plutôt de la présence en quantité de chloramine dans l’air, signal que la piscine contient un bon taux de liquides indésirables…

Un grand nombre de bébés nageurs et de nageurs professionnels sont lourdement affectés par l’asthme