Québec s’entend avec les perfusionnistes

Le dossier traînait depuis longtemps : vendredi, Québec s’est finalement entendu avec les perfusionnistes, ces professionnels de la santé qui maîtrisent le fonctionnement des machines qui pallient les déficiences cardiaques ou respiratoires des patients. La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) s’est félicitée d’avoir pu faire reconnaître la complexité des tâches et des responsabilités des perfusionnistes, qui sont environ 70 à pratiquer au Québec. L’échelle salariale de ces professionnels, qui combinent le plus souvent un baccalauréat dans une discipline de la santé et un diplôme spécialisé de deuxième cycle dans leur domaine, était au coeur du litige avec Québec.