Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Les principales causes de mortalité

    28 octobre 2008
    Genève — Les maladies cardioavasculaires, infectieuses et les cancers restent les trois principales causes de décès dans le monde, selon une nouvelle étude rendue publique hier à Genève par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    L'étude s'appuie sur des données datant de 2004, les plus récentes disponibles à aussi grande échelle, soit 112 pays. Quelque 58,8 millions de personnes sont mortes en 2004, pour la plupart âgées de plus de 60 ans. Près d'un décès sur cinq concernait un enfant de moins de cinq ans.

    Les maladies cardio-vasculaires constituent la principale cause de mortalité, avec 29 % de tous les décès dans le monde. Ce chiffre est pratiquement inchangé par rapport à la dernière étude basée sur des données remontant à 2002, selon l'agence onusienne. Les maladies infectieuses ont représenté en 2004 la deuxième cause de mortalité avec 16,2 %, un chiffre en baisse par rapport à 2002 (19,1 %). Les cancers, par ailleurs, arrivent en troisième position, avec 12,6 % de tous les décès en 2004.

    L'étude détaille les dix principales causes de décès et fournit des estimations relatives à plus de 130 causes de maladies et de traumatismes. Parmi les constats les plus frappants, l'OMS relève que sur 10 enfants qui décèdent du paludisme, neuf

    vivent en Afrique, tout comme 9 sur 10 de ceux qui meurent du sida et la moitié de ceux qui succombent à des maladies diarrhéiques et à des pneumonies.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel