Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Politique d'information du Devoir (Annexe)

    13 juillet 2012 15h30 | Le Devoir | Médias
    Le journaliste Louis-Gilles Francoeur<br />
    Photo : Pedro Ruiz - Le Devoir Le journaliste Louis-Gilles Francoeur
    Politique: points de départ et d’arrivée de tous les grands débats de société qui orientent le développement du Québec, la politique a toujours été un axe primordial de la couverture du Devoir. Les journalistes de ce secteur couvrent la vie politique sous tous ses angles et suivent les grands axes d’intervention des gouvernements canadien et québécois ainsi que des grandes administrations municipales québécoises.

    Société: ce secteur regroupe divers domaines de couverture: éducation, santé, justice, environnement, sciences et recherche, et plusieurs autres. Voilà autant de services publics sur lesquels il faut porter un regard attentif parce qu’ils affectent la vie quotidienne des citoyens. Les journalistes de ce secteur sont spécialisés dans leurs domaines respectifs.

    Culture: la création et sa diffusion sont des vecteurs importants du développement culturel et, à ce titre, font partie des priorités incontournables de la couverture du Devoir, qu’il s’agisse de littérature, des arts de la scène, des arts visuels, des médias ou de cinéma. Une équipe de journalistes, de chroniqueurs et de critiques assurent une couverture des événements culturels ainsi que des grands dossiers portant sur les politiques culturelles.

    Monde: la société québécoise étant largement ouverte sur le monde, Le Devoir attache une importance toute particulière au suivi de la politique étrangère des gouvernements québécois et canadien ainsi qu’à la couverture de l’actualité internationale. Nos journalistes proposent, au jour le jour, des analyses, des entrevues et des commentaires. Ils sont appuyés par des collaborateurs extérieurs et peuvent compter sur les grandes agences de presse internationales et les quotidiens Le Monde et Libération.

    Économie: Le Devoir se veut à la fois le témoin et le critique de l’activité des entreprises ainsi que du rôle des différents ordres de gouvernement dans une perspective de croissance de l’emploi, premier vecteur de bien-être des ménages, et de redistribution équitable de la richesse. Le Québec étant une nation fortement dépendante du commerce extérieur, les journalistes de ce secteur suivent aussi avec attention l’évolution de l’économie continentale et mondiale.

    Services: pour aider ses lecteurs à combler leurs besoins personnels, Le Devoir leur propose diverses chroniques et rubriques portant sur autant de sujets variés : finances personnelles, tourisme, plein air, sorties, jardinage, alimentation, automobile, etc.

    Photographie et graphisme:
    l’image, au même titre qu’un texte, informe. Seule ou en appui à un reportage, la photo permet de voir et donc de lire l’actualité. Signée par nos photographes ou par ceux des grandes agences, la «photo du jour» est l’élément central de la une autour de laquelle sera mise en scène l’actualité selon un code graphique qui constitue la signature du Devoir.

    Les pupitres: le mandat des journalistes reporters ne serait pleinement réalisé sans le concours des collègues de la documentation qui les appuient en amont et celui des correcteurs ainsi que des responsables à la mise en page. Les pupitreurs, appuyés par le directeur artistique, jouent un rôle indispensable.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel