Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Allégations de nature sexuelle: Charlie Rose congédié par CBS

    21 novembre 2017 14h59 | David Bauder - Associated Press à New York | Médias
    Charlie Rose, 75 ans, est la dernière célébrité en date à chuter dans la foulée de l’affaire Weinstein.
    Photo: Bryan Bedder / Getty Images / Agence France-Presse Charlie Rose, 75 ans, est la dernière célébrité en date à chuter dans la foulée de l’affaire Weinstein.

    Le réseau américain CBS News a congédié l’animateur Charlie Rose, mardi, moins de 24 heures après que plusieurs anciennes collègues l’eurent accusé d’inconduite sexuelle. Quant à PBS, qui diffusait son émission de longues entrevues, le réseau a annoncé qu’il rompait ses liens avec l’animateur de 75 ans.

    Le président de CBS News, David Rhodes, a affirmé à ses employés qu’il n’y avait rien de plus important que d’avoir un milieu de travail sécuritaire et professionnel.

    Jusqu’à maintenant, il n’y a eu aucune accusation contre Charlie Rose de la part de gens travaillant chez CBS News, où il coanimait l’émission matinale CBS This Morning depuis 2012, en plus de contribuer à 60 Minutes.

    Les allégations, dévoilées par le Washington Post proviennent de collègues ou d’aspirants employés qui avaient été en contact avec Charlie Rose à son émission du réseau PBS.

    David Rhodes a écrit dans une note transmise à ses employés que bien que personne ne puisse « effacer le passé », des comportements « qui étaient autrefois acceptés n’auraient jamais dû l’être ».

    Le grand patron du réseau a ajouté qu’il avait pris ces mesures pour conserver la crédibilité de CBS News, qui a déjà fait des reportages sur des allégations d’inconduites sexuelles au sein d’autres entreprises médiatiques.

    À PBS, où l’animateur de 75 ans pilotait une émission d’entrevues depuis 1991, le réseau a révélé la fin de leur partenariat une heure après l’annonce de CBS News.

    Charlie Rose était propriétaire de l’entreprise qui produisait son émission distribuée par PBS.

    Dans un communiqué, PBS a déclaré qu’il s’attendait à ce que « tous les producteurs avec qui il travaille offrent un milieu de travail où les gens se sentent en sécurité et sont traités avec dignité et respect ».

    « Embarrassé »

    Une vague de dénonciations d’inconduite sexuelle contre des hommes puissants a déferlé depuis que le New York Times a exposé le cas du producteur déchu Harvey Weinstein, cet automne.

    Dans le reportage du Washington Post publié lundi, plusieurs femmes ont accusé Charlie Rose de leur avoir fait des attouchements aux seins, aux fesses et aux cuisses et de s’être montré nu devant elles.

    Reah Bravo, une ancienne productrice associée de l’émission à PBS, a même dit que l’animateur était un « prédateur sexuel » et qu’elle était sa victime.

    Charlie Rose n’a pas réagi dans l’immédiat à son congédiement. Dans une déclaration diffusée lundi soir, il s’est excusé pour ses gestes et s’est dit « profondément embarrassé ».

    Les deux coanimatrices de Charlie Rose à l’émission CBS This Morning, Gayle King et Norah O’Donnell, se sont montrées très critiques face à leur ancien collègue.

    « C’est une période qui nécessite un examen franc et honnête sur où nous en sommes et plus généralement, sur la sécurité des femmes. Laissez-moi être très claire. Il n’y a aucune excuse pour ce comportement présumé », a déclaré Norah O’Donnell.

    Gayle King dit qu’elle considérait Charlie Rose comme son ami et qu’elle l’estimait beaucoup. Mais elle a dit être tiraillée par le fait que quelqu’un qu’elle apprécie beaucoup ait fait « quelque chose de si horrible ».

    « Je suis clairement du côté de ces femmes qui ont été blessées et affectées par cela », a-t-elle déclaré.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.