Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    «Le Devoir» primé pour sa couverture en éducation

    20 novembre 2017 |Philippe Papineau | Médias
    Le journaliste Marco Fortier
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le journaliste Marco Fortier

    Alors que les journalistes de La Presse se sont démarqués en remportant pas moins de quatre prix Judith-Jasmin, samedi soir au congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, Le Devoir a gagné pour une deuxième année consécutive le prix du journalisme spécialisé, cette fois remis à Marco Fortier pour sa couverture de l’éducation.

     

    Le jury des prix Judith-Jasmin — récompenses qui honorent le meilleur du travail journalistique, peu importe le média — a souligné « le travail acharné » de Marco Fortier dans le secteur de l’éducation, sa « rigueur exemplaire » et ses habilités de vulgarisateur. En 2016, le journaliste du Devoir Alexandre Shields avait été récompensé pour sa couverture de l’environnement.

    Samedi soir lors d’un gala animé par Jean-René Dufort et qui se tenait au Théâtre Granada de Sherbrooke, le Grand Prix Judith-Jasmin a été remis à Philippe Teisceira-Lessard, Karim Benessaieh, Daniel Renaud et Yves Boisvert, de La Presse, pour leur article « Visé par 24 mandats de surveillance », qui s’est avéré la première d’une série de révélations qui ont entre autres mené à la mise sur pied de la commission Chamberland.

     

    La Presse a aussi récolté trois autres prix. Le travail du journaliste économique Maxime Bergeron a été souligné dans la catégorie pour sa série Entre vaches sacrées et Maserati, alors que Gabrielle Duchaine a reçu le Judith-Jasmin dans la catégorie Nouvelles - médias nationaux, pour Autopsie d’un camouflage, sur l’entraîneur de ski Bertrand Charest. Mme Duchaine a connu une soirée fructueuse, car elle s’est également démarquée dans la catégorie Journalisme de service avec sa collègue Caroline Touzin pour le dossier « Sextage entre adolescents », qui selon le jury « mêle efficacement des faits et des conseils, en expliquant clairement au lecteur quels sont les lois et les recours, dans ce domaine ».

     

    Dans la catégorie Enquête, Marie-Maude Denis, Daniel Tremblay et Jacques Taschereau de la bien nommée émission Enquête de Radio-Canada ont décroché les honneurs pour « Les baux cadeaux », qui mettait en lumière les agissements d’importants collecteurs de fonds du Parti libéral et l’ex-p.-d.g. de la Société immobilière du Québec. La société d’État s’est aussi démarquée dans la catégorie Nouvelles – médias locaux et régionaux, pour le reportage « Il était hostile aux non-Blancs », d’Alexandre Duval (avec la collaboration de Sébastien Bovet), et créé dans la foulée de la tuerie de la mosquée de Québec, en janvier.

     

    Dans la catégorie Opinion, le Judith-Jasmin est allé à Alec Castonguay, de L’actualité, pour son papier Budget Leitão : le mirage des services de qualité pour la petite enfance, écrit dans le cadre du huis clos précédent le budget du ministre. Vice Québec, quant à lui, a gagné sa toute première récompense à sa première nomination, et ce, dans la catégorie Entrevue ou portrait, pour Les illusions et désillusions de La Meute, le « plus grand groupe d’extrême droite au Québec », de Brigitte Noël.

     

    Cette année, la FPJQ a par ailleurs remis son prix Hommage à Jacques Moisan pour l’ensemble d’une carrière journalistique remarquable. M. Moisan, qui a travaillé en journalisme pendant plus de 50 ans, a entre autres marqué la télé québécoise sur les ondes de TVA, où il a animé le bulletin de fin de soirée pendant 18 ans.


    Prix Antoine-Desilets: les photographes de La Presse largement récompensés Les photographes du journal La Presse ont remporté six des sept prix Antoine-Désilets récompensant les meilleures photos de presse de l’année. Le photographe de La Presse Martin Tremblay a gagné deux prix (Enjeu contemporain et Nouvelles), le même nombre de récompenses que son collègue Édouard Plante-Fréchette (Photoreportage et Portrait). Dans la catégorie Arts et spectacles, c’est le cliché des deux clowns du Slava Snow Show prise par Marco Campanozzi, toujours de La Presse, qui a récolté les honneurs. Pour ce qui est de la meilleure photo sportive, le prix Antoine-Désilets a été attribué à Bernard Brault. C’est le photographe Simon Clark, du Journal de Québec, qui a pour sa part reçu les honneurs dans la catégorie vie quotidienne, pour sa photo d’une mère avec son fils qui doit suivre des traitements dans une chambre hyperbare.












    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.