Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Médias - Le panurgisme médiatique

    12 novembre 2012 |Stéphane Baillargeon | Médias
    Panurge est le compagnon de Pantagruel. Dans l’oeuvre de Rabelais, les deux personnages s’embarquent pour un voyage au « pays des lanternes ». En mer, Panurge se dispute avec un autre passager, le marchand Dindenault « qui s’exaltait à vanter ses moutons ». Excédé, il lui achète un animal et le balance à l’eau. Les autres moutons attirés par les bêlements du naufragé « suivent bêtement ». Dindenault lui-même s’accroche à la toison du dernier et se noie avec lui. Depuis, un mouton de Panurge désigne un suiveur qui se fond stupidement dans le mouvement collectif sans se poser de question.
    Cher lecteur, le reste de cet article est réservé aux abonnés.

    Abonnez-vous!

    À partir de 9,35$ par mois En savoir plus

    Je suis déjà abonné

    Se connecter
    Je suis abonné papier mais je n'ai pas encore de profil.
    Créez un profil lié à votre abonnement.
    Vous pouvez également acheter cet article.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel