Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Le Conseil de presse absout Pierre Duchesne

    Le PLQ avait porté plainte contre l’ex-journaliste devenu député péquiste, affirmant qu’il s’était placé en situation de conflit d’intérêts

    5 octobre 2012 |Stéphane Baillargeon | Médias

    Le Conseil de presse du Québec (CPQ) rejette l’accusation de conflit d’intérêts portée par le Parti libéral du Québec (PLQ) à l’endroit de l’ex-journaliste Pierre Duchesne, devenu député et ministre dans le nouveau gouvernement péquiste. La décision du tribunal d’honneur de la profession journalistique, datée du 21 septembre, a été obtenue par Le Devoir.


    La plainte remonte au 6 juillet dernier. Le PLQ, par l’entremise de son directeur général Karl Blackburn, estime alors que le journaliste de Radio-Canada (RC) Pierre Duchesne s’est placé en conflit d’intérêts en discutant de son éventuelle candidature aux élections générales avec le Parti québécois (PQ) alors qu’il couvrait toujours l’Assemblée nationale pour la télé d’État.


    Le PLQ cite des articles de journal comme preuves. M. Duchesne démissionne de RC le 15 juin. Des textes, dont un publié dans La Presse du 30 juin et un autre diffusé par La Presse canadienne (PC) le 4 juillet, avancent que les discussions entre M. Duchesne et le PQ remontent à plusieurs mois, voire au début de l’année.


    L’ex-journaliste critique la validité des sources anonymes et des opinions des journalistes spécialisés. Il « conteste catégoriquement le contenu de la plainte du PLQ et affirme de plus qu’elle repose sur une allégation incertaine, nourrie de sources anonymes », selon le résumé du CPQ. M. Duschesne affirme que « le premier contact » a eu lieu le 25 juin.


    Le CPQ a contacté les journalistes de La Presse et de la PC, qui ont évidemment refusé de dévoiler leurs sources. Le PQ a abondé dans le sens de son candidat. Sur la base de ces deux positions, le tribunal d’honneur conclut qu’« il n’existe aucune preuve valable, concrète ou précise démontrant que M. Pierre Duchesne ait entrepris directement ou indirectement des négociations avec le Parti québécois alors qu’il était journaliste à la Société Radio-Canada ».


    Pierre Duchesne a été élu le 4 septembre dans la circonscription de Borduas. Il est maintenant ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.


     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel