Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    Radio - Le CRTC critique Joël Le Bigot

    Certains propos de l'animateur allaient à l'encontre du «critère de haute qualité imposé par la loi»

    14 décembre 2007 |Paul Cauchon | Médias
    Joël Le Bigot a essuyé les critiques du CRTC cette semaine: l'organisme fédéral a en effet estimé qu'à deux occasions, son émission de radio avait «négligé de se conformer au critère de haute qualité imposé par la Loi sur la radiodiffusion». Le CRTC a toutefois rejeté des plaintes portées contre l'animateur selon lesquelles il aurait tenu des propos offensants.

    Le CRTC a reçu deux plaintes distinctes provenant d'une même personne, non identifiée, concernant plusieurs propos tenus par Joël Le Bigot entre décembre 2005 et octobre 2006 dans le cadre de ses deux émissions matinales du week-end. Les propos se rapportaient à quatre sujets distincts: les écoles juives de Montréal, les méthodes d'abattage cachère et halal, la présence d'un joueur juif dans l'équipe des Remparts de Québec et le port du voile par les musulmanes.

    Le CRTC a estimé que les propos rapportés ne violaient aucunement l'article de la loi sur la radiodiffusion portant sur les propos offensants.

    Par contre, dans deux cas, l'organisme réglementaire fédéral a considéré que les propos de M. Le Bigot allaient à l'encontre du «critère de haute qualité imposé par la loi».

    Un des sujets concernait la présence d'un joueur de religion juive orthodoxe dans l'équipe des Remparts, sujet qui avait fait l'actualité en septembre 2006. Radio-Canada a concédé au CRTC que les propos de l'animateur étaient «de mauvais goût, peu polis et injustifiés», et le CRTC a estimé que les plaisanteries de l'animateur étaient «oiseuses et insistantes, et que la façon dont l'animateur s'y est pris pour commenter le sujet, et notamment son choix de mots, était déplacée et malavisée».

    Le CRTC a également jugé qu'un commentaire concernant le port du voile par les musulmanes, tenu le 23 septembre 2006, était «oiseux, malavisé et insultant pour la communauté musulmane». L'animateur avait suggéré, selon le document du CRTC, qu'une musulmane pouvait se servir de la burqa pour dissimuler un engin explosif.

    Martine Descarreaux, porte-parole de la radio de Radio-Canada, a indiqué hier que Radio-Canada prenait bonne note de la décision du CRTC et reconnaissait «qu'il y a eu des propos qui n'étaient pas appropriés», sans indiquer s'il y aurait des conséquences pour l'animateur.

    M. Le Bigot doit présenter demain, comme d'habitude, son émission Samedi et rien d'autre. L'émission proposera d'ailleurs la cinquième Guignolée du Dr Julien, une collecte de fonds permettant de venir en aide aux enfants des quartiers Hochelaga-Maisonneuve et Côte-des-Neiges, à Montréal. L'émission est enregistrée rue Adam, dans Hochelaga-Maisonneuve, et on pourra y entendre plusieurs invités ainsi que différentes chorales.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel