Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • fermer

    Connexion au Devoir.com

    Mot de passe oublié?
    Abonnez-vous!

    CKAC entame son virage sportif

    La transformation de CKAC représente l'ultime tentative pour relancer la station

    2 avril 2007 |Paul Cauchon | Médias
    Lors de sa création il y a 85 ans, c'était la première station francophone en Amérique. Ce matin, CKAC deviendra la première station francophone entièrement consacrée au sport, nouvelle étape dans une saga qui a connu beaucoup de rebondissements depuis 2001.

    La transformation de CKAC en station sportive représente l'ultime tentative pour relancer une station qui ne cesse de perdre de l'auditoire, et qui est logée sur une bande AM qui attire de moins en moins de monde.

    Ce matin à l'aube, CKAC Sports (nouveau nom officiel de la station) entrera en ondes avec une nouvelle émission, Sports du lit!, présentée par Gabriel Grégoire (ancien joueur des Alouettes qu'on voit souvent à 110 %), Michel Langevin (qui décrit les parties des Sénateurs d'Ottawa) et l'ex-hockeyeur Dave Morissette. Jacques Demers et Pat Burns y seront chroniqueurs.

    L'avant-midi sera occupé par une tribune téléphonique sportive, avec Christian Gauthier et Serge Amyot. Suivra une émission d'après-midi consacrée à la musique... et au sport, avec Jean-Charles Lajoie, avant de laisser la place aux Amateurs de sports de Michel Villeneuve, à Sports et loisirs, et à l'indestructible Ron Fournier à Bonsoir les sportifs, en soirée. La fin de semaine, Pierre Trudel animera Les amateurs de sports.

    Jacques Fabi demeure animateur la nuit, et on suppose que le sport y occupera moins de place.

    La station prévoit également diffuser les matchs du Canadien, des Alouettes, et peut-être de l'Impact.

    Cette nouvelle mission semble être la dernière chance pour CKAC. Astral Média avait acheté en 2001 les réseaux Télémédia et Radiomédia, mais l'entreprise avait dû se départir du groupe Radiomédia (qui incluait CKAC), sous la pression du Bureau de la concurrence. Une longue saga s'en suivit, Astral trouvant difficilement acheteur. C'est finalement le groupe Corus qui a mis la main sur la demi-douzaine de stations AM de l'ancien groupe Radiomédia, et la décision de fermer la salle des nouvelles de CKAC en 2005 avait entraîné un mouvement de protestation public. Mais Corus avait créé un nouvelle entité, Corus Nouvelles, pour alimenter l'ensemble de ses stations. Ne restait plus qu'à spécialiser CKAC.

    La station, qui a été déjà été un des fleurons médiatiques du Québec, voyait son auditoire baisser ces dernières années, et le sondage BBM de l'automne dernier lui accordait une moyenne de 426 000 auditeurs. La semaine dernière le vice-président de Corus, Mario Cecchini, a déclaré qu'il prévoyait pour la nouvelle station sportive un auditoire moyen de 200 000 à 250 000 auditeurs, ce qui illustre la modestie des ambitions.
     
     
    Édition abonné
    La version longue de certains articles (environ 1 article sur 5) est réservée aux abonnés du Devoir. Ils sont signalés par le symbole suivant :
     
     












    CAPTCHA Image Générer un nouveau code

    Envoyer
    Fermer
    Blogues

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous pour recevoir nos Infolettres par courriel