Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Le Devoir de philoFlux RSS de la section Le Devoir de philo

      • photo
      Le Devoir de philo

      Les Google Glass sous l’oeil de Descartes

      28 décembre 2013 | Vincent Billard | Le Devoir de philo
      Samsung, le géant coréen de l’électronique, vient de lancer sur le marché, en cette fin d’année 2013, sa première montre dite « intelligente », la Galaxy Gear. Elle prendra place sur un marché qu’on...
      Samsung, le géant coréen de l’électronique, vient de lancer sur le marché, en cette fin d’année...
      12 réactions | 7 votes
      • photo
      Gaétan Soucy (1958-2013) se concevait d’abord comme un écrivain, mais le métier et la vocation d’enseignant de la philosophie, loin d’être un simple gagne-pain, lui importait au plus haut point, bien qu’il lui fût parfois difficile, surtout en raison d’une hétéronomie croissante entre le contenu et la « gestion » de l’enseignement.

      Le Devoir de philo - Vivre avec la mort

      7 septembre 2013 | Peter Odabachian | Le Devoir de philo
      Depuis son décès cet été, on en a entendu beaucoup à propos de Gaétan Soucy, l’é crivain. Mais peut-être trop peu au sujet de Gaétan...
      Depuis son décès cet été, on en a entendu beaucoup à propos de...
      4 réactions | 26 votes
      Albert Camus<br />

      Le Devoir de philo - Albert Camus aurait-il défilé contre le «mariage pour tous»?

      27 juin 2013 | Jérôme Courcier | Le Devoir de philo
      Au printemps 2012 la population québécoise a manifesté en masse pour protester contre l’augmentation projetée des droits de scolarité universitaires, et au printemps 2013 c’est la population française qui a fait de même, dans des proportions équivalentes, pour marquer son opposition au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Dans les deux cas, les réformes proposées étaient pourtant qualifiées de légitimes, nécessaires et progressistes par les gouvernements en place. Ainsi, pour Michelle Courchesne, comme un diplôme universitaire était avant tout un investissement personnel, et les comptes, déficitaires, il fallait se rapprocher du modèle américain. De même, pour Christiane Taubira, en vertu de la stricte égalité des droits et de l’existence de fait des familles homoparentales, il fallait légaliser l’évolution des moeurs. Alors, les cousins de la Belle Province seraient-ils tous devenus « gratteux », comme des « séraphins », et les « maudits Français », des homophobes ou plus exactement des « misogais » ?
      Au printemps 2012 la population québécoise a manifesté en masse pour protester contre l’augmentation projetée des droits de scolarité universitaires, et au printemps 2013 c’est la population française qui a fait de même, dans des proportions équivalentes, pour marquer son opposition au projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Dans les deux cas, les réformes proposées étaient pourtant qualifiées de légitimes, nécessaires et progressistes par les gouvernements en place. Ainsi, pour Michelle Courchesne, comme un diplôme universitaire était avant tout un investissement personnel, et les comptes, déficitaires, il fallait se rapprocher du modèle américain. De même, pour Christiane Taubira, en vertu de la stricte égalité des droits et de l’existence de fait des familles homoparentales, il fallait légaliser l’évolution des moeurs. Alors, les cousins de la Belle Province seraient-ils tous devenus « gratteux », comme des « séraphins », et les « maudits Français », des homophobes ou plus exactement des « misogais » ?
      18 réactions | 9 votes
      Notre frère Jacques ignore deux choses : que la liberté a pour corollaire la responsabilité ; que ni le talent ni l’argent ne confèrent d’autorité à une opinion.

      Le Devoir de philo - Jacques Villeneuve : Prométhée exilé

      4 juin 2013 16h35 | Louis Dugal | Le Devoir de philo
      Jacques Villeneuve en deux temps…

      «Jacques», le fils du héros québécois de la F1 Gilles Villeneuve, a de la suite dans les idées. Après ses propos controversés sur la grève étudiante il y a de cela un an,
      il a récemment plié bagage pour s’installer en Andorre : «Je ne me sentais plus chez moi au Québec» a-t-il confié récemment.
      Jacques Villeneuve en deux temps…

      «Jacques», le fils du héros québécois de la F1 Gilles Villeneuve, a de la suite dans les idées. Après ses propos controversés sur la grève étudiante il y a de cela un an,
      il a récemment plié bagage pour s’installer en Andorre : «Je ne me sentais plus chez moi au Québec» a-t-il confié récemment.
      21 réactions | 46 votes
      • photo
      Si Georges-Émile Lapalme (1907-1985) a su fixer une tradition autonomiste aux libéraux provinciaux, l’échec de chaque tentative visant à réformer le fédéralisme a montré les limites structurelles du natio nalisme de province.

      Le Devoir d’histoire - Georges-Émile Lapalme pourfendrait Philippe Couillard

      1 juin 2013 | Simon-Pierre Savard-Tremblay | Le Devoir de philo
      Deux fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés de philosophie, d’histoire et d’histoire des idées le défi de décrypter une question d’actualité à partir des thèses d’un penseur marquant.
      Deux fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés de philosophie, d’histoire et d’histoire des idées le défi de décrypter une question d’actualité à partir des thèses d’un penseur marquant.
      19 réactions | 26 votes
      • photo
      Sans nul doute, aujourd’hui, Karl Marx représenterait un écologisme moderne et serait tout à fait exalté par ce qu’impliquerait le projet de transition écologique, particulièrement sur le plan des sciences.
      Le Devoir de philo

      Marx, cet écologiste méconnu

      13 avril 2013 | Florent Michelot | Le Devoir de philo
      Projet d’extraction du pétrole d’Anticosti, passage en force pour construire la minicentrale de Val-Jalbert, maintien du Plan Nord… Voilà une triste litanie pour ceux que les préoccupations...
      Projet d’extraction du pétrole d’Anticosti, passage en force pour construire la minicentrale de...
      6 réactions | 17 votes
      • photo
      L’escalade des menaces de la part de la Corée du Nord à l’endroit de son voisin du Sud et des « alliés » de celui-ci nous conduit inévitablement à nous interroger sur l’éventualité d’un conflit nucléaire mondial.

      Le Devoir de philo - Face aux menaces nord-coréennes, redécouvrir Günther Anders

      6 avril 2013 | | Le Devoir de philo
      Le penseur et militant pacifiste allemand Günther Anders critiquerait sans ambages la position des différents gouvernements sur la question de l’armement nucléaire, démontrant avec vigueur que les dirigeants du monde ne sont pas seulement ceux à qui il revient de prendre en charge une telle responsabilité.
      Le penseur et militant pacifiste allemand Günther Anders critiquerait sans ambages la position des différents gouvernements sur la question de l’armement nucléaire, démontrant avec vigueur que les dirigeants du monde ne sont pas seulement ceux à qui il revient de prendre en charge une telle responsabilité.
      9 réactions | 27 votes
      • photo
      Il est injuste qu’une personne voulant travailler soit sanctionnée financièrement pour avoir été désavan tagée dans la loterie sociale et la compétition pour cette ressource enviée que constitue un emploi.

      Le Devoir de philo - Le chômage, entre malchance et responsabilité personnelle

      16 mars 2013 | Pierre-Étienne Vandamme | Le Devoir de philo
      Fin février, Le Devoir rapportait les critiques lancées par l’opposition à la ministre des Ressour ces humaines, Diane Finley, sommée de s’expliquer sur les « quotas de prestations d’assurance-emploi à éliminer » (Le Devoir, 26 février 2013). Con frontée aux preuves de cette accusation, alors qu’elle avait commencé par nier les faits, la ministre a préféré parler « d’objectifs de rendement » plutôt que de « quotas ».
      Fin février, Le Devoir rapportait les critiques lancées par l’opposition à la ministre des Ressour ces humaines, Diane Finley, sommée de s’expliquer sur les « quotas de prestations d’assurance-emploi à éliminer » (Le Devoir, 26 février 2013). Con frontée aux preuves de cette accusation, alors qu’elle avait commencé par nier les faits, la ministre a préféré parler « d’objectifs de rendement » plutôt que de « quotas ».
      8 réactions | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Éditoriaux

    Idées et Libre opinion