Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Meurtre «par compassion»: l’enquête préliminaire sur Michel Cadotte reportée à l’automne

    27 juillet 2017 |Améli Pineda | Justice
    <p>Michel Cadotte avait été accusé en février du meurtre non prémédité de sa femme, Jocelyne Lizotte, âgée de 60 ans.</p>
    Photo: Graham Hughes La Presse canadienne

    Michel Cadotte avait été accusé en février du meurtre non prémédité de sa femme, Jocelyne Lizotte, âgée de 60 ans.

    L’enquête préliminaire sur Michel Cadotte, accusé du meurtre de sa femme atteinte d’alzheimer, est reportée à l’automne. 

     

    L’homme de 56 ans a été accusé en février dernier du meurtre au second degré de son épouse, Jocelyne Lizotte, dans un CHSLD de Montréal-Nord. 

     

    M. Cadotte avait été libéré sous conditions au début du mois de juillet par le juge Michel Penou, qui soulignait que son geste semblait être « l’expression de l’épuisement physique, psychique et moral, de la colère, de la tristesse et de l’impuissance d’un aidant naturel qui est troublé par le sort et le traitement réservé à sa conjointe souffrant d’alzheimer, et qui est incapable de se résigner à négliger et à oublier celle qu’il aime, bien qu’elle ne soit que l’ombre d’elle-même ».

     

    Mardi, l’accusé s’était présenté au palais de justice pour la première fois depuis sa remise en liberté pour le début de l’enquête préliminaire, qui était prévue sur deux jours. Cette étape permet de déterminer si la preuve recueillie par la Couronne est suffisante pour le citer à procès.

     

    Lors de la première journée d’enquête préliminaire, qui est frappée d’une ordonnance de non-publication, deux témoins ont été entendus, soit une pathologiste et une préposée aux bénéficiaires. Mercredi, elle a finalement été reportée au 23 octobre par le juge David Simon, de la Cour du Québec.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.