Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    La Ligue des droits et libertés veut aider les manifestants à contester leurs amendes

    31 mai 2012 11h44 |Isabelle Porter | Justice
    Québec — La Ligue des droits et libertés organise ce soir à Québec une séance d'information juridique pour les manifestants qui ont reçu des constats d'infraction ces dernières semaines. L'organisme en profitera pour discuter d'un possible recours collectif.

    «Il y a des citoyens et citoyennes qui se demandent quoi faire avec leurs constats d'infraction, c'est quoi leurs différents recours», explique une représentante de la Ligue, Émilie Guimond-Bélanger.

    «On va simplement les informer sur comment contester leur constat d'infraction, comment faire des plaintes en déontologie policière, à la Commission des droits de la personne et aussi réfléchir à l'idée de faire un recours collectif.»

    La rencontre aura lieu à 18h au pavillon de Koninck de l'Université Laval. Déjà 80 personnes ont confirmé leur présence à l'évènement via Facebook mais les organisateurs en attendent davantage.

    «Pour la majorité des citoyens qui sont arrêtés, c'est une première dans leur vie donc ils ne savent pas forcément comment entreprendre ces démarches-là, c'est assez complexe», poursuit Mme Guimond-Bélanger qui a été co-porte-parole de Québec solidaire en l'absence de Françoise David.

    La Ligue entend suggérer aux manifestants d'invoquer la liberté d'expression et de réunion pacifique qui sont protégées par la Charte des droits et libertés. Elle estime que cette protection l'emporte sur les infractions à l'article 500.1 sur Code de la sécurité routière sur lequel s'appuie la police pour interpeller les manifestants.  













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.