Trois jours sans voiture à Milan pour lutter contre la pollution

Rome — La municipalité de Milan, dans le nord de l’Italie, a décidé mercredi d’interdire toute circulation automobile en journée pour les 28, 29 et 30 décembre, afin de lutter contre la pollution qui dépasse les limites autorisées.

Cette interdiction s’appliquera de 10 h à 16 h à tous les véhicules privés, y compris les motos et mobylettes, précise la municipalité.

Pour aider les citoyens à se déplacer et pour combattre la pollution, les autorités municipales ont instauré jusqu’à la fin de l’année un ticket « anti-smog » permettant de voyager toute la journée sur tous les transports en commun avec un ticket coûtant 1,50 euro.

La pollution s’est aggravée ces dernières semaines dans toutes les grandes villes italiennes en raison de l’absence de pluies.

La Lombardie, dont Milan (1,3 million d’habitants) est le chef-lieu, a ainsi invité toutes les autorités locales à renoncer aux feux d’artifice de fin d’année pour ne pas empirer la situation.

À Rome, les autorités ont instauré à plusieurs reprises la circulation alternée, interdisant à tour de rôle les voitures avec des plaques d’immatriculation paires et impaires.

La municipalité de Rome espère qu’avec la fermeture des écoles pour les fêtes de fin d’année, la situation pourra s’améliorer dans la capitale italienne et n’exclut pas, dans le cas contraire, d’interdire elle aussi toute la circulation.

 

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 24 décembre 2015 13 h 27

    Mal située

    Située dans la plaine du Pô entourée entourée de montagnes, elle est protégée des vents ce qui ne facilite pas l'évacuation de la pollution atmosphérique. Et comme c'est la plus riche des grandes villes italiennes, elle a aussi plus de véhicules.