Circulation alternée et gratuité des transports lundi à Paris

Paris — La circulation alternée sera mise en place lundi à Paris en raison de la persistance de la pollution aux particules dans la capitale, a annoncé samedi la maire Anne Hidalgo (PS) sur son compte Twitter.

En outre, la gratuité des transports en région parisienne, instaurée samedi, est prolongée pour dimanche et lundi, a annoncé dans un communiqué le président de la région Ile-de-France (région parisienne), Jean-Paul Huchon (PS).

Seuls les véhicules ayant une immatriculation impaire pourront donc rouler lundi, ainsi que ceux bénéficiant d'une dérogation (véhicules propres, ambulances, taxis, auto-écoles, camions frigorifiques, etc.).

Cette mesure, qui interdit la circulation des véhicules ayant une immatriculation paire les jours impairs et vice-versa, a été mise en oeuvre seulement deux fois: en 1997 lors d'un pic d'ozone et le 17 mars 2014 lors d'une pollution persistante aux particules.

« Je me réjouis que l'État ait accepté de mettre en place lundi la circulation alternée, que je demandais depuis plusieurs jours », a écrit Anne Hidalgo sur le réseau social. 

En fin de matinée samedi, l’organisme chargé de surveiller l'air, Airparif, a annoncé que le seuil d'alerte (80 microgrammes par m3) pourrait à nouveau être dépassé dans la journée. Pour dimanche, la concentration en particules devrait baisser, mais encore dépasser le seuil d'information (50 microgrammes), selon l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air.

Vendredi soir, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal avait indiqué que « la circulation alternée » serait « mise en oeuvre lundi, sauf s'il y a une baisse manifeste de pollution samedi et dimanche ».

Cette décision annoncée par la maire socialiste survient alors que le gouvernement également socialiste a été critiqué par des élus de tous bords pour son attentisme. La maire de Paris avait demandé la mise en place de la circulation alternée dès jeudi. 

 
1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 21 mars 2015 16 h 13

    Humour :

    tout cela fait suite au vote très majoritaire sur la propostion polluée sur la fin de vie, mardi passé ! Instaurer la «Sédation profonde et continue» comme aide à mourir plutôt que l'Aide médicale à mourir, sous conditions. Une pollution lâche et ténébreuse.

    Tout cela au pays des Lumières, au pays Égalité-Fraternité-Liberté !