Pas d’étude du BAPE sur Enbridge

Le nouveau ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, ne compte visiblement pas demander au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) d’étudier le projet d’inversion du pipeline de la pétrolière Enbridge. En entrevue sur les ondes de Radio-Canada, le ministre péquiste a dit mardi que le BAPE se penche habituellement sur de « nouveaux projets ». Dans le cas du pipeline d’Enbridge, construit dans les années 70, la juridiction du BAPE « n’est pas claire », a-t-il jugé. M. Blanchet a insisté sur le fait que le gouvernement a décidé de mettre en place un comité mixte avec l’Alberta pour étudier ce projet dénoncé par les groupes environnementaux. Enbridge souhaite transporter 300 000 barils d’or noir par jour jusqu’à Montréal, dont du pétrole des sables bitumineux.

3 commentaires
  • Jacques Patenaude - Abonné 19 décembre 2012 12 h 27

    C'est habile n'est-ce pas ?

    À genoux devant l'Alberta, à quatre pattes devant les premiers ministre au conseil de la fédération, à plat ventre devant les banquiers voilà la stratégie que semble adopter le gouvernement du Québec. c'est sans doute pour nous montrer ce que c'est que de vivre dans la fédération Canadienne. Ça va nous écoeurer du Canada et donc nous aider à être pour la souveraineté!

  • Raymond Boily - Abonné 19 décembre 2012 16 h 31

    Pipeline vs quartz

    Le pétrole des sables bitumineux contient aussi du quartz de dureté de 7 sur l'échelle de Mohs, comment le pipeline construit en 1970 résistera. On transportera dans ce pipeline du pétrole régulier mais aussi pétrole des sables bitumineux. Le BAPE ne fera pas d'étude sur ce projet d'Enbridge? C'est pathétique...

  • Olivier Carrier - Inscrit 19 décembre 2012 17 h 30

    Comme les Américains

    Il semble que nous ayons le même problème que les Américains. Peu importe le parti pour lequel on vote, ils feront tous la même chose.