Le solaire brille plus que jamais

Que ce soit sur les toits d’habitations ou dans les champs, les panneaux solaires font partie du paysage en Allemagne depuis des années.
Photo: Agence France-Presse (photo) Stefan Kiefer Que ce soit sur les toits d’habitations ou dans les champs, les panneaux solaires font partie du paysage en Allemagne depuis des années.

L’Allemagne a battu en fin de semaine dernière le record mondial de production d’énergie solaire en atteignant un pic de production de 22 gigawatts d’électricité, ce que ce pays européen a présenté comme l’équivalent de la production combinée de 22 centrales nucléaires.

Cette page jugée historique en Europe fait partie d’une tendance lourde qui se confirme en faveur des énergies vertes dans le monde, même si globalement cette production verte demeure encore marginale. Alors que l’Allemagne a entrepris de remplacer son parc nucléaire par du solaire et de l’éolien - elle a fermé huit centrales et envisage d’en fermer neuf autres d’ici 2222 -, ailleurs dans le monde, les énergies vertes accusent une croissance étonnante.


Ainsi, en 2011, selon un bilan du Worldwatch Institute des États-Unis, la puissance installée en énergie éolienne a atteint 238 000 MW. Les producteurs éoliens ont ajouté 41 000 MW au parc mondial, soit l’équivalent de toute la puissance hydroélectrique du Québec, augmentée de celle de Churchill Falls. Cependant, l’augmentation de la puissance mondiale installée en éolien s’est limitée à 21 %, comparativement à une augmentation de 24 % en 2010.


En 2011, comme en 2010, c’est la Chine qui obtient la palme de la plus grande augmentation, avec une hausse en un an de 40 % de sa puissance installée, soit 17 000 MW. Ce pays fait toutefois face à un problème inusité : il produit plus de mégawatts éoliens que ses réseaux en place, vétustes et trop faibles, peuvent en transporter.


Les États-Unis suivent au 2e rang avec une augmentation de 6800 MW en 2011, ce qui porte leur puissance installée en éolien à 46 919 MW, loin en somme derrière la Chine, dont la puissance installée atteint désormais 63 000 MW.


Quant à l’Allemagne, elle demeure le premier producteur d’éoliennes en Europe et elle a repris la première place pour la nouvelle puissance installée en 2011 avec un ajout de 2086 MW, ce qui porte sa capacité totale à 29 060 MW et sa production à 48 TWh.


Son record de production d’électricité de source photovoltaïque lui a permis de satisfaire le tiers des besoins du pays vendredi dernier et près de la moitié le jour suivant. L’ajout de l’énergie éolienne dans ce bilan a permis d’alimenter des régions presque entièrement avec des énergies vertes.


Au Québec, par contre, Hydro-Québec estime que la technologie actuelle ne permet pas d’intégrer plus de 10 % d’éolien dans son réseau, ce qui en dit long sur le rattrapage à faire ici.


Plusieurs voix dissidentes estiment par contre en Allemagne que l’introduction de tarifs garantis pour chaque filière - et c’est la production de solaire qui est la plus subventionnée - impose un fardeau financier inutile aux clients industriels et du secteur résidentiel. Mais l’énergie solaire, produite essentiellement par des individus sur leurs toits ou par de petites coopératives, demeure l’énergie la plus soutenue par la population en raison de sa sécurité d’approvisionnement… Par contre, les producteurs allemands de panneaux solaires subissent présentement les durs contrecoups de la concurrence des Chinois sur le marché international, ce qui en a placé plusieurs en situation de précarité financière au cours de la dernière année.

22 commentaires
  • Serge Grenier - Inscrit 2 juin 2012 04 h 48

    Sortir du nucléaire

    Il faut sortir du nucléaire à tout prix !

    Serge Grenier

  • maxime belley - Inscrit 2 juin 2012 06 h 09

    haha

    on est tellement en retard

    • Maxime Tremblay - Abonné 2 juin 2012 14 h 44

      Parce qu'ici, on construit des barrages. C'est plus payant pour les amis du régime.

  • Réal Giguère - Inscrit 2 juin 2012 07 h 10

    L'Allemagne ferme 8 centrales nucléaires

    Ici, on n'arrive toujours pas à fermer celle de Gentilly.

    Quant à l'éolienne, le Québec a un potentiel fantastique. Le vent est bon et le pays et immense. Or, on trouve le moyen de planter les éoliennes près des gens ce qui soulève la contestation. Comme le gaz de schiste

  • Réal Giguère - Inscrit 2 juin 2012 07 h 12

    L'Allemagne ferme 8 centrales nucléaires

    Ici, on n'arrive toujours pas à fermer celle de Gentilly.

    Quant à l'éolienne, le Québec a un potentiel fantastique. Le vent est bon et le pays et immense. Or, on trouve le moyen de planter les éoliennes près des gens ce qui soulève la contestation. Comme le gaz de schiste

  • gervais fillion - Inscrit 2 juin 2012 08 h 28

    Promotion!!!

    Au Quebec,j'aimerais voir une ville,Comme Rimouski,ou il fait bon vivre parait il,PROMOUVOIR justement l'énergie solaire et éolien résidentiel et commercial.Nous avons L'Université du Quebec et un Dept Éolien,,,pourquoi ne pas y penser Mr.Le Maire.
    Bravo Allemagne!
    Gervais Fillion
    Bic

    • Jean Bédard - Inscrit 2 juin 2012 11 h 16

      Peut-être que Monsieur le maire se rend compte du déchirement social et de la pollution visuelle que ça provoque, et que les mégaparcs éoliens n'ont pas leur place en milieux habités...?

    • Daniel Bérubé - Abonné 5 juin 2012 13 h 44

      @ Mr. Jean Bédard

      C'est peut-être en partie ça le problème : ont considère tout aussi néfaste la pollution visuelle, que celle de l'air, de l'eau ou des sols...

      Quelque chose ne plaît pas à votre regard ? C'est simple : ne le regardez pas !

      Tout près de Rimouski, dans la Mitis, un parc éolien est en construction, et ceci à des kilomètres de régions habitées.
      Les possibilités existent, il ne suffit que de "vouloir" les réaliser... et ne pas avoir peur de "déranger" les énergies pétrolières ou autres énergies sales.