Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    ÉducationFlux RSS de la section Éducation

      Une cinquantaine de femmes profitent de la formation de six mois pour devenir opératrice en couture industrielle chaque année, et le taux de placement a été l’an dernier de 88%.
      Immigration

      Se former pour devenir plus employable

      19 octobre 2017 | Hélène Roulot-Ganzmann | Éducation
      S’il y a une population en forte demande de formation, ce sont bien les nouveaux arrivants. S’ils débarquent le plus souvent avec des diplômes d’études supérieures obtenus dans leur pays d’origine, ceux-ci ne sont pas forcément reconnus ici ou, tout simplement, les employeurs ne savent pas les évaluer. Sauf que l’offre de formation n’est pas forcément adaptée aux besoins et qu’elle ne brise pas les barrières liées à la discrimination. La solution, selon les acteurs du milieu ? Des formations plus personnalisées et de l’accompagnement.
      À l’association Petites-Mains, on se concentre sur les femmes. Au départ, l’organisation n’était...
      0 réactions | 0 votes
      La CSQ demande au gouvernement de débloquer des fonds et de modifier les règles pour assurer l’accès à la formation professionnelle à temps partiel.

      Pour une plus grande accessibilité

      19 octobre 2017 | Marie-Hélène Alarie | Éducation
      Selon Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la formation continue et la formation professionnelle sont des instruments efficaces d’une politique de réussite éducative qui s’inscrit en continuum de la petite enfance jusqu’à l’université.
      « Le gouvernement doit agir sur les obstacles qui limitent l’accès à la formation. Pensons notamment...
      0 réactions | 0 votes
      On pourrait entendre une mouche voler dans le cours sur l’histoire des États germaniques offert par l’Université du troisième âge. Quelque 14 000 étudiants âgés, de toutes les régions du Québec, y sont inscrits.

      Têtes blanches en quête de matière grise

      14 octobre 2017 | Isabelle Paré | Éducation
      Il est à peine passé 9 heures et les discussions vont déjà bon train dans la classe de Benoît Gascon, russologue et professeur d’un cours sur l’histoire des États germaniques offert par l’Université...
      Il est à peine passé 9 heures et les discussions vont déjà bon train dans la classe de Benoît...
      1 réaction | 17 votes
      Aujourd’hui âgée de 92 ans, Rita Hardy était à l’avant-garde quand elle a commencé, à 60 ans, un baccalauréat pour lancer sa propre entreprise.

      Ces aînés qui retournent sur les bancs d’université

      14 octobre 2017 | Isabelle Paré | Éducation
      Oubliez les cours sur les secrets du bridge, sur «l’informatique pour les nuls» ou sur les subtilités de l’aquarelle, les aînés d’aujourd’hui réinvestissent les avenues du savoir; dans les universités, à l’éducation permanente ou sur les lieux d’instruction sous toutes leurs formes. Plus que jamais, les têtes blanches «flirtent» avec la matière grise.
      Oubliez les cours sur les secrets du bridge, sur «l’informatique pour les nuls» ou sur les subtilités de l’aquarelle, les aînés d’aujourd’hui réinvestissent les avenues du savoir; dans les universités, à l’éducation permanente ou sur les lieux d’instruction sous toutes leurs formes. Plus que jamais, les têtes blanches «flirtent» avec la matière grise.
      2 réactions | 35 votes
      «On laisse les personnes âgées dans les mains des médecins, alors qu’il faudrait les remettre aux gérontagogues», dit André Lemieux, professeur et spécialiste des universités du troisième âge à l’UQAM.

      Les armes de l'instruction massive

      14 octobre 2017 | Stéphane Baillargeon | Éducation
      La «Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue du Québec» a quinze ans. Les bilans sont mitigés: les beaux principes demeurent, tandis que les ressources manquent pour les mettre en application.
      La «Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue du Québec» a quinze ans. Les bilans sont mitigés: les beaux principes demeurent, tandis que les ressources manquent pour les mettre en application.
      5 réactions | 20 votes
      Nathalie Alvarado Castro, mère du jeune Isaiah à 19 ans, fréquente l’école Rosalie-Jetté depuis l’an dernier.

      Concilier études et maternité à l’école secondaire Rosalie-Jetté

      11 octobre 2017 | Jessica Nadeau | Éducation
      «Quand je suis tombée enceinte, je pensais que je ne pourrais plus avancer dans mes études, lance Nathalie Alvarado Castro, 19 ans. Des amies m’ont parlé de l’école Rosalie-Jetté, pour les filles enceintes et nouvelles mères.»
      «Quand je suis tombée enceinte, je pensais que je ne pourrais plus avancer dans mes études, lance Nathalie Alvarado Castro, 19 ans. Des amies m’ont parlé de l’école Rosalie-Jetté, pour les filles enceintes et nouvelles mères.»
      4 réactions | 13 votes
      Pour donner du lest aux parents, le ministre entend leur laisser le choix de la commission scolaire avec laquelle ils souhaitent travailler.

      Proulx refuse d’assujettir l’école à la maison à la loi 101

      7 octobre 2017 | Jessica Nadeau | Éducation
      Le ministre de l’Éducation n’entend pas soumettre l’enseignement à la maison à la loi 101, ce qui fait bondir les membres des trois partis d’opposition, qui lui livrent bataille et l’accusent de contourner l’esprit de la loi.
       
      Le ministre de l’Éducation n’entend pas soumettre l’enseignement à la maison à la loi 101, ce qui fait bondir les membres des trois partis d’opposition, qui lui livrent bataille et l’accusent de contourner l’esprit de la loi.
       
      24 réactions | 10 votes
      L’Université Saint-Paul souhaite aider les jeunes adultes à se définir en tant qu’individus, à choisir le rôle qu’ils veulent investir dans la société.

      Laboratoire pour citoyens engagés

      7 octobre 2017 | Mélanie Gagné | Éducation
      Dans cette petite école bilingue qui compte un peu plus de 1000 étudiants, l’accent est mis sur la qualité des interactions et des relations. Avec ses valeurs spirituelles, humanistes, d‘ouverture sur le monde et d’engagement, l’Université Saint-Paul souhaite aller plus loin qu’offrir une formation universitaire : elle veut aider les jeunes adultes à se définir en tant qu’individus, à choisir le rôle qu’ils veulent investir dans la société.
      L’être humain est au coeur de tous les programmes proposés par l’Université Saint-Paul. « La source...
      0 réactions | 1 votes
      Pour Antoine Landry, directeur des communications de l’ETS, l’établissement «est un outil d’ascension sociale».
      École de technologie supérieure

      Aller au-delà du DEC

      7 octobre 2017 | André Lavoie | Éducation
      En moins d’un an, 95 % des diplômés de l’École de technologie supérieure (ETS) obtiennent un emploi d’ingénieur. Avec une statistique aussi accrocheuse, l’établissement situé dans un secteur de...
      En moins d’un an, 95 % des diplômés de l’École de technologie supérieure (ETS) obtiennent un emploi...
      0 réactions | 3 votes
      Au lieu de remettre en question l’existence des cégeps, Jean Murdock, président de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec, estime qu’il faudrait plutôt reconnaître leur succès.

      Revenir à la notion de service public

      7 octobre 2017 | Pierre Vallée | Éducation
      Le gouvernement du Québec, lors du dépôt du dernier budget, au printemps dernier, a clairement indiqué son intention de réinvestir en éducation. Bien qu’il s’en réjouisse, Jean Murdock, président de...
      Le gouvernement du Québec, lors du dépôt du dernier budget, au printemps dernier, a clairement...
      0 réactions | 3 votes
      L’UQAM compte aussi sur les étudiants pour donner l’envie aux visiteurs de devenir uqamiens.

      Faire son chemin, bien accompagné

      7 octobre 2017 | Mélanie Gagné | Éducation
      Quand on demande à un professeur, à un étudiant ou à un diplômé de l’UQAM de décrire l’établissement en quelques mots, les qualificatifs « inclusif », « ouvert » et « humain » reviennent souvent. Le 4 novembre, lors de la journée portes ouvertes de l’université, ces valeurs seront mises en lumière, ainsi que les programmes branchés sur les enjeux sociétaux.
      Au cours de la journée portes ouvertes, des étudiants et professeurs qui ont l’UQAM tatouée sur le...
      0 réactions | 1 votes
      L’École d’innovation sociale a accueilli ses premiers étudiants il y a quelques semaines.
      Université Saint-Paul

      L’innovation sur tous les fronts

      7 octobre 2017 | Catherine Girouard | Éducation
      Que ce soit dans son nom, sa mission, ses programmes ou ses méthodes d’enseignement, l’innovation est partout dans la nouvelle École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère de l’Université Saint-Paul.
      L’Université Saint-Paul ne pouvait enseigner à innover sans le faire elle-même. L’établissement...
      0 réactions | 0 votes
      Le Centre d’innovation et d’entrepreneuriat Disctrict 3 de Concordia, un incubateur récompensé en 2016 du prix Start-up Canada du soutien à l’entrepreneuriat pour le Québec.

      Concordia mène une opération séduction

      7 octobre 2017 | Jean-François Venne | Éducation
      Le 28 octobre, l’Université Concordia ouvre ses portes pour charmer ses potentiels futurs étudiants. Une occasion en or de répondre à leurs questions, mais aussi de leur présenter certains côtés de l’établissement qu’ils connaissent moins bien.
      « La journée portes ouvertes vise bien entendu à présenter l’université aux étudiants potentiels et...
      0 réactions | 0 votes
      La présidente de l’UQ, Johanne Jean, espère contribuer à hausser le niveau d’éducation des Québécois d’ici la fin de son mandat.
      Université du Québec

      Les visées de la nouvelle présidente du réseau de l’UQ, Johanne Jean

      7 octobre 2017 | Hélène Roulot-Ganzmann | Éducation
      Après 13 années à la tête de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Johanne Jean a pris les rênes du Réseau de l’Université du Québec (UQ) en juillet dernier. Après à peine trois mois à ce poste, elle a déjà sur son bureau plusieurs dossiers qui lui tiennent à coeur, notamment celui de contribuer à hausser le niveau d’éducation de tous les Québécois en général, et des peuples autochtones en particulier.
      Vous êtes en poste pour cinq ans. Sur quoi souhaiteriez-vous avoir eu un impact d’ici la fin de...
      0 réactions | 0 votes
      Selon le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec, la province a accueilli près de 60 000 immigrants dotés d’une formation postsecondaire acquise dans leur pays d’origine.

      L’intégration par l’université

      7 octobre 2017 | Jean-François Venne | Éducation
      Pour les professionnels formés à l’étranger, retourner sur les bancs d’école représente un défi. L’Université de Montréal s’efforce de les accompagner pour transformer ce défi en perspective de carrière.
      « Les professionnels formés à l’étranger viennent à l’université pour obtenir les qualifications...
      0 réactions | 0 votes
      Le Festival de théâtre de l’Université Laval représente à lui seul la notion d’engagement étudiant. Organisé et porté à bout de bras par des étudiants, l’événement contribue à la discussion, à la formation et à la diffusion du théâtre. 

      S’engager dans la communauté pour acquérir des compétences

      7 octobre 2017 | Hélène Roulot-Ganzmann | Éducation
      De nombreux étudiants profitent de leurs années à l’université pour s’engager dans la communauté. Qu’ils donnent quelques heures par semaine à leur association étudiante ou qu’ils créent un OBNL pour apporter de l’aide à tel ou tel pan de la société au Québec ou ailleurs dans le monde, ces initiatives sont de plus en plus valorisées par les universités. Elles y voient un moyen d’acquérir des compétences transversales que les étudiants ne peuvent parfois pas aller chercher dans leur programme universitaire.
      En mars dernier avait lieu le troisième Festival de théâtre de l’Université Laval (FTUL) mettant en...
      0 réactions | 0 votes
      Ces enfants semblent apprécier le repas qui leur est servi à l’école Charles-Lemoyne, dans le quartier Pointe-Sainte-Charles à Montréal.

      15 000 repas par jour pour nourrir la réussite scolaire des plus démunis

      28 septembre 2017 | Marco Fortier | Éducation
      Tous les matins de semaine à 5 h 30, une équipe de 35 personnes s’active dans une immense cuisine attenante à l’école primaire Charles-Lemoyne, où ils préparent plus de 3000 repas qui seront distribués dans 24 écoles de Montréal.
      Tous les matins de semaine à 5 h 30, une équipe de 35 personnes s’active dans une immense cuisine attenante à l’école primaire Charles-Lemoyne, où ils préparent plus de 3000 repas qui seront distribués dans 24 écoles de Montréal.
      2 réactions | 33 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.