Un sondage dresse le portrait du décrochage scolaire

Un tiers des décrocheurs affirment avoir commencé à songer à quitter l’école avant l’âge de 14 ans (22 %), certains même dès le primaire (7 %), révèle un nouveau sondage Léger sur la persévérance scolaire. Autre constat : un peu plus de la moitié des jeunes vulnérables au décrochage (décrocheurs, raccrocheurs et jeunes ayant sérieusement songé à abandonner l’école) affirment avoir été victimes d’intimidation. Enfin, « seulement 13 % » des jeunes interrogés ont dit que leurs notes étaient « mauvaises ou très mauvaises », la majorité (47 %) faisant plutôt état de notes « passables ». « Le pourcentage très élevé de jeunes qui rapportent avoir eu des notes passables indique l’existence d’une zone particulièrement critique, où le jeune éprouve certaines difficultés dans sa performance scolaire sans toutefois être en situation d’échec scolaire », précise le sondage commandé par le Réseau des Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire.