Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Idées

    Bon été, chers professeurs

    Après des consultations, le Québec se dotera d’une politique sur la réussite

    4 juillet 2016 | Sébastien Proulx - Ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille, ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, député de Jean-Talon | Éducation
    La passion des professeurs est réelle, écrit le ministre Sébastien Proulx.
    Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir La passion des professeurs est réelle, écrit le ministre Sébastien Proulx.

    Chers enseignants et enseignantes,

     

    La fin de l’année scolaire me donne l’occasion de vous écrire. Je veux d’abord vous souhaiter un bel été et du repos après une année bien remplie. Que ces vacances vous permettent de vous ressourcer auprès des vôtres.

     

    Je souhaite de tout coeur que cette dernière année vous ait permis, d’une part, de transmettre à vos élèves le plaisir d’apprendre et de découvrir et, d’autre part, de leur faire prendre conscience des bienfaits de l’effort et de la nécessité de vivre harmonieusement au sein d’une communauté scolaire.

     

    Votre tâche, je dirais même votre vocation, est de faire en sorte que nos enfants deviennent des adultes qui non seulement auront acquis des connaissances et développé des compétences, mais qui auront aussi découvert l’importance des liens sociaux et du respect d’autrui dans notre société.

     

    J’ai déjà visité plusieurs écoles pour aller à votre rencontre. Je veux vous remercier sincèrement de m’avoir accueilli et de m’avoir fait part de vos expériences, vos observations et vos suggestions. « Des élèves qui réussissent, ça fait des profs heureux », m’a dit une enseignante. Votre passion est réelle, je l’ai bien ressentie.

     

    Créer une dynamique

     

    Je vais continuer mes visites, parce qu’il n’y a rien de mieux que de constater par soi-même les réalités sur le terrain. Ce que j’ai entendu me conforte dans ma volonté de créer, autour de la combinaison élève-enseignant-réussite, la dynamique nécessaire qui profitera à tous.

     

    Nous avons annoncé que le Québec, après la tenue de consultations à l’automne, se dotera l’an prochain d’une politique sur la réussite éducative. C’est à cette occasion que nous déterminerons ensemble les mesures à adopter pour l’avenir. Je tiens à ce que vous participiez aux choix que nous aurons à faire, à l’instar des autres acteurs du milieu de l’éducation et des concitoyens. Je veux connaître vos préoccupations et je vous assure de mon engagement.

     

    Déjà, nous avons annoncé de nouveaux investissements, tous centrés sur la réussite. Nous avons posé des gestes concrets visant une plus grande autonomie des écoles. Nous sommes à pied d’oeuvre pour réinvestir dans le maintien et la rénovation de nos bâtiments scolaires. Vous pouvez compter sur moi pour poursuivre ces efforts.

     

    Je termine en vous exprimant mon profond respect, car vous faites un travail remarquable. Les parents du Québec vous en sont reconnaissants.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.