Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    Lettre - Compliqué d’enseigner l’histoire au primaire?

    23 mai 2013 |Claire Leduc - Saint-Basile-le-Grand, le 21 mai 2013 | Éducation

    Durant les années 50, en pleine Noirceur, j’ai reçu quelques notions d’histoire du Québec en deuxième et troisième années. Je me souviens de Jacques Cartier plantant une croix à Gaspé, de Champlain remontant le Saint-Laurent et de la fondation de Montréal par De Maisonneuve, aidé par Jeanne-Mance soignant les malades. Et surtout, de Madeleine de Verchères qui, dans sa fuite, dénoua son foulard pour sauver les gens de sa bourgade de ses assaillants. Je me rappelle aussi de longues palabres de religieuses sur les enseignements de leur fondatrice Marguerite Bourgeois, des prières de Katéri Tékakwitha et des souffrances des Saints Martyrs canadiens. Chaque année, mes parents m’amenaient honorer les patriotes devant les traces de boulets de canon sur la façade de l’église de Saint-Eustache.


    Alors, pourquoi ne pas s’inspirer de la Légende d’un peuple de Louis Fréchette (1890) ? Ce serait un nouveau début !



    Claire Leduc - Saint-Basile-le-Grand, le 21 mai 2013













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.